jeudi 24 mars 2016

Mon parcours éditorial - suite

Un commentaire récent sur un vieil article (coucou Erika !) m'a rappelé hier que je vous avais raconté mon parcours éditorial, il y a... gloups, presque trois ans. Souvenez-vous, c'était ici : Mon parcours éditorial. Je vous laisse relire l'article si vous voulez des détails mais, pour les autres, je résume en quelques mots : les éditions du Chat Noir avaient repéré mon projet de roman sur le forum CoCyclics et m'avaient demandé de le leur envoyer. Six jours après, j'avais une réponse positive pour De l'autre côté du mur ! 
Pendant ce temps, La Couleur de l'aube, que j'avais écrit avant, faisait son bonhomme de chemin et trouvait un éditeur d'OVNI littéraires : les éditions Armada. Ces deux romans avaient auparavant fait des séjours chez de gros éditeurs, qui m'avaient souvent répondu personnellement même s'ils n'étaient pas entièrement convaincus.
J'en étais là au moment de ce billet. Et j'ai réalisé qu'il s'était passé pleiiin de choses depuis, et que ça mérite un petit article !






De l'autre côté du mur étant dans les bacs et La Couleur de l'aube sur le point d'y arriver, j'ai parlé, pour le boulot, avec Xavier Décousus, qui montait alors sa collection jeunesse aux éditions Imaginemos. Il m'a expliqué le concept et m'a demandé si ça m'intéressait de lui écrire quelque chose. Son idée ayant tout de suite fait "tilt", j'ai dit oui ! Me voilà donc embarquée dans l'écriture du Secret des Bois-Noirs pour un nouvel éditeur. (Pour les détails, vous pouvez consulter l'article sur la genèse du roman : Le Secret des Bois-Noirs et moi : une longue histoire et de l'émotion).


C'est donc, déjà, mon troisième roman qui est accepté. Mais son histoire sera longue avant la publication et, pendant ce temps, je ne vais pas rester inactive.



J'écris d'abord un court roman, un projet de série en fait, Hoài et le tigre. C'est l'histoire d'un conteur vietnamien qui se lie d'amitié avec un tigre (un vrai, sauvage et tout). Ca fait penser à l'Odyssée de Pi, bien sûr, mais pour la petite histoire j'avais fini de l'écrire avant la sortie du film et c'est totalement fortuit. :) Très vite, ce roman vogue vers une nouvelle vie : je l'envoie aux (grands) éditeurs avec qui j'avais déjà eu de bons contacts pour les précédents. Encore une fois, les retours sont encourageants mais négatifs. Je finis par me dire qu'il n'est pas encore prêt, et j'abandonne l'idée de le soumettre ailleurs pour le moment, consciente que je devrai le retravailler un jour. Ce roman dort toujours dans un de mes tiroirs, attendant que je le réécrive pour lui donner une autre chance.


A la suite de cette soumission, cependant, l'un des éditeurs à qui je l'ai envoyé me demande de lui proposer un projet de trilogie. Moi qui n'écris que des one-shot, je suis un peu sceptique au départ. Pourtant, l'idée fait lentement son chemin dans mon esprit et, très vite, je commence à réfléchir à un nouveau roman Young Adult, au nom de code de Play Your Life... et qui s'appellera finalement I.R.L., des années plus tard :) Je propose assez vite un synopsis à l'éditeur, qui n'est pas convaincu par mon idée. Je suis déçue, forcément, mais... le roman s'est déjà ancré en moi, il me taraude. Je décide de l'écrire quand même. Tant pis pour l'éditeur !
Un NanoWriMo plus tard, j'ai écrit le premier tome. Je le retravaille, et l'envoie aux éditeurs pendant que j'écris la suite. Je vous raconterai peut-être les détails un jour mais, en gros, j'ai réécrit (partiellement) deux fois le premier tome suite aux retours d'éditeurs, enthousiastes mais pas convaincus ; et une fois le deuxième tome suite aux retours de mes primo-lectrices. J'ai fait un nano pour finir le premier jet du troisième et dernier tome, parce que cette histoire me hantait et demandait à sortir. En même temps, je ne savais pas par quel bout la prendre ; il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas, et j'avais la sensation très frustrante de n'être pas capable d'écrire cette histoire comme je l'aurais voulu. Comme si je n'étais pas encore prête.






A ce moment-là, j'avais déjà fait quelques salons avec De l'autre côté du mur et beaucoup de lecteurs avaient manifesté l'envie de lire une suite. Mon éditeur aussi, d'ailleurs ! L'idée faisant lentement son chemin dans ma tête, et têtue comme je suis, j'ai décidé d'écrire non pas une suite, mais une préquelle. Hé oui, je parle bien des Notes pour un monde meilleur ! Enfin libérée de Play Your Life puisque j'en avait écrit les trois tomes, même s'ils étaient encore en chantier, j'ai pu me consacrer à ce court roman et revenir dans l'univers de De l'autre côté du mur, que j'avais quitté depuis deux ans. C'était étrange, et ça a été difficile aussi (encore une fois, j'ai dû le réécrire après lecture par mes primo-lectrices), et en même temps étrangement réconfortant. 
Cette histoire était née en même temps que De l'autre côté du mur et la formuler si longtemps après me donnait l'impression de dévoiler un secret bien gardé, tout en m'attachant à de nouveaux personnages. C'était une belle aventure :)




Une fois le texte envoyé à l'éditeur, j'ai relevé mes manches pour reprendre Play Your Life.



Par hasard, c'était le moment du salon de Montreuil ; je m'y suis rendue, notamment pour voir Cindy, et j'ai discuté un peu avec Paola Grieco, éditrice chez Gulf Stream, qui avait déjà lu mes autres projets et m'avait toujours répondu de façon encourageante. Elle me demande où j'en suis ; je lui parle de Play Your Life, puisque j'ai les mains dans le cambouis à ce moment-là. Elle me demande de le lui envoyer. Aussitôt dit, aussitôt fait !
Quelques mois plus tard, Paola me répond : elle est prête à publier ce projet mais le préfèrerait en one-shot. Vu le nombre de fois où j'avais déjà réécrit le roman, j'ai commencé par prendre peur. Et puis j'ai réalisé que c'était le truc qui me manquait depuis le début. Le coup de pied aux fesses dont j'avais besoin pour reprendre ce roman et en faire quelque chose qui se tienne vraiment, sans toutes ces hésitations qui m'incitaient à le réécrire encore et encore. C'était vraiment libérateur. Bye bye Play Your Life, dites coucou à IRL ! :)


Pendant ce temps, mon éditrice du Secret des Bois-Noirs avait aussi parlé de moi à Play Bac, qui cherchait une jeune auteure pour un projet de commande... mais je vous en parlerai plus tard.

Et me voilà, à vous raconter tout ça sur mon blog, quelques jours après la sortie en avant-première d'IRL au Salon de Paris. Il en a fait du chemin, ce roman !

Merci au "blog d'une fangirl" pour la photo-souvenir ! :)


4 commentaires:

  1. Mouahaha Coucou :)

    One-shot ? AAAAAH Dommage ! J'aurai bien aimé voir une suite pour l'après tout ça ! Tant pis, ça laisse la porte ouverte à l'imagination :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahaha. Ca, c'est parce que j'aime les fins ouvertes. ^^
      (Comme ça je me laisse toujours la possibilité d'y revenir. Mais chuuut !)

      Supprimer
  2. J'adore cette photo. Et cet article. Et ce roman.

    RépondreSupprimer