mardi 8 décembre 2015

Montreuil, ce salon si cher à mon coeur

Les compte-rendus fleurissent sur l'édition 2015, et j'étais partie pour vous faire le mien, mais... En fait, c'était tellement incroyable que j'ai envie de faire plus. J'ai envie de vous dire à quel point j'aime ce salon, et tout ce qu'il m'a apporté, tout ce que j'y ai vécu, pour que vous compreniez à quel point je suis heureuse de m'y rendre cette année, malgré la foule, la chaleur, les transports et la crève que j'attrape immanquablement la semaine suivante. 

Montreuil, ce salon si cher à mon coeur... rétrospective.

2010 
Pour ma première année de Master édition, je suis stagiaire sur le stand des éditions Mosquito, un petit éditeur de BD que je connais pour y avoir été bénévole pendant l'année précédente. Je découvre le salon, très impressionnée, avide de connaître tous ces gens que je croise derrière les stands et fière d'y avoir un peu ma place.
La samedi midi, 30 grenouilles de CoCyclics débarquent au salon. Je suis inscrite depuis quelques mois et n'ai pas encore eu l'occasion de les rencontrer "en vrai"... Un peu anxieuse, je les rejoins pour déjeuner. Je me sens tout de suite à mon aise, accueillie même si je me sens toute petite au milieu de ces grandes personnes. 
C'est là que je vois Silène pour la première fois, mais aussi Paul Beorn, Lise Syven, et... ma chère Cindy ! Le début de longues amitiés, qui se perpétueront de Montreuil en Montreuil.

Première rencontre avec Silène, Nadia et Syven ; Paul et Cindy sont juste à droite :)

Je retrouve aussi Nadia, que j'ai déjà croisée à un salon quelques années plus tôt. Elle vient de signer ses Fedeylins chez Gründ, les premiers exemplaires non corrigés sont sur le salon, ainsi que Xavier Décousus, son éditeur. Elle me présente, je l'écoute parler avec des étoiles plein les yeux et, gentiment poussée par la confiance de toutes ces nouvelles rencontres, je demande à Xavier s'il cherche une stagiaire pour l'été. Pas vraiment, mais il n'est pas contre... L'incroyable se produit : on prend rendez-vous pour un entretien en janvier !

Nadia signe à la sauvage ses premiers exemplaires des Fedeylins !

C'est le coeur rempli de tendresse et de motivation pour continuer "La Couleur de l'aube", le roman que je suis en train d'écrire, que je termine cette première édition du salon de Montreuil.


2011 
Xavier Décousus, avec qui je continue de travailler après mon stage estival, m'invite à l'inauguration du salon. Intimidée, je me mets sur mon 31, présente fièrement mon invitation à l'entrée... et me rends compte qu'il y a encore plus de monde ce soir-là que les autres jours. Cocktails, petits-fours... On me tend un verre de champagne, que je renverse avec maladresse - pas sur les livres, heureusement ! Je discute avec l'équipe de Gründ, fais un tour du salon avec Xavier, qui me présente à tout le monde, et m'en retourne bien consciente de tout le chemin qu'il me reste à parcourir avant d'appartenir à ce milieu. 
C'est le vendredi qu'arrivent Silène, Silvie et Paul, les grenouilles que j'ai appris à connaître entre temps. Elles m'invitent à un dîner avec Bragelonne, et me présentent à Stéphane Marsan - je ne vous dis pas comme je tremble.


Apparté avec Silvie, en attendant le restau

Je passe le dîner à expliquer maladroitement mon projet de mémoire à Stéphane, qui me promet une interview (youhou !), et j'en profite pour demander... hé oui, s'il ne chercherait pas une stagiaire. Il me donne le contact d'Isabelle Varange.
Toute contente, je m'en retourne chez moi et remonte les manches pour terminer mon cycle de La Couleur de l'aube, qui part voguer chez les éditeurs peu après. Une grande première !

2012 
De nouveau invitée à l'inauguration par Xavier, j'y vais un peu plus confiante, et en profite pour passer sur le stand de Bragelonne, où je discute avec mes collègues de l'été. Je croise aussi quelques camarades de promotion, je commence à me sentir plus à l'aise.


A l'inauguration, chez Bragelonne... 
Merci Silvie pour la photo avec Batman en fond !

Le vendredi, ça devient une tradition : je retrouve Silène, qui m'emmène faire le tour des éditeurs pour la 2e édition du GGG et en profite pour me présenter à tout le monde, pendant que je suis rouge pivoine. On termine la journée au cocktail d'Hachette, où je rencontre Isabel Vitorino... qui a eu "La Couleur de l'aube" dans les mains peu de temps auparavant. Pour la première fois, je parle de mes romans avec un éditeur, j'évoque De l'autre côté du mur que j'ai presque terminé, le contact passe bien. Que d'émotions !


2013 
De cette année-là, me reviennent des images en vrac :
- Le poster des Outrepasseurs sur le stand de Gulf Stream, que je regarde avec fierté et émotion.
- Ma première discussion avec Paola, l'éditrice de Cindy
- L'inauguration avec Bérénice, ma camarade de promotion, alors qu'on recherche du travail après l'obtention de notre diplôme.
- La joie de pouvoir dire aux éditeurs que je rencontre que j'ai publié De l'autre côté du mur : ça y est, je suis auteure moi aussi !
- La prospection pour mon travail d'éditrice freelance, pas toujours fructueuse.
- La tristesse de ne pas trouver Xavier au stand de Gründ, l'émotion dans la voix de ceux qui l'ont connu.
- Un gros câlin à Nadia, les larmes aux yeux et un sourire triste aux lèvres.
Une édition en demi-teinte, où je suis quand même heureuse de pouvoir jouer les groupies auprès de Nadia, et de revoir les collègues de Bragelonne.


2014
Je retourne à l'inauguration, avec les éditions Scrineo cette fois, pour lesquelles je suis directrice de collection. Je vais de nouveau voir Bragelonne, avec qui je travaille désormais en freelance, puis je file à des rendez-vous avec ma casquette d'auteur, que je commence à assumer pour de bon. Je rencontre des éditeurs qui ont lu mon dernier roman ou qui veulent savoir ce que j'ai comme projet ; je parle de De l'autre côté du mur, La Couleur de l'aube et Le Secret des Bois-Noirs, mes trois (trois !) romans publiés, de mon projet de préquelle. Je aussi parle de Play Your Life, beaucoup, puisque je suis en train de le retravailler et en recherche d'un éditeur.
Je passe chez Gulf Stream, où je croise Paola, qui me demande où j'en suis. Je parle donc de Play Your Life, et elle demande à le lire... Je le lui enverrai après le weekend.
Le vendredi est un tourbillon de rendez-vous chez Scrineo en tant que directrice de collection, je croise du monde connu dans les allées, je distribue des câlins aux copines, les mêmes que je rencontrais tout juste quelques années plus tôt. Et qui sont toutes derrière un stand pour dédicacer désormais. 
Idem le lendemain, et aux deux dîners que je fais avec elles, avec Barbara Bessat-Lessarge et Andoryss.

Un repas qui reste dans les mémoires ! (Manque Syven, qui prend la photo.)

En rentrant chez moi, un peu étourdie, je me rends compte que les choses ont bien changé, et je me demande ce que me réservent les prochaines éditions.


2015 
Cette année est doublement particulière, à cause de l'état d'urgence et de mes deux béquilles qui ne me facilitent pas la tâche. Vu mon carnet de rendez-vous, je décide d'y aller une journée malgré tout - et puis, je n'ai pas vu les copines depuis une éternité, j'ai trop envie de fêter leurs réussites de l'année pour annuler.

Et on les a fêtées, ces réussites !!! :)
A peine arrivée, je me rends sur le stand de Gulf Stream... et j'y découvre un exemplaire d'I.R.L. (ex-Play Your Life), tout juste sorti de l'impression, apporté par l'équipe pour me faire une surprise ! Je suis joie et bonheur, je fais un gros câlin à Cindy, on prend des photos... et même une vidéo. Je me sens chez moi, je rigole, je suis tout émue, on parle projets et voyages. Quel bonheur d'être là !


#teasing ^^


Les rendez-vous d'éditrice chez Scrineo s'enchaînent encore, les projets se préparent et se précisent... Puis je croise Nadia, désormais mon auteure en plus d'être mon amie (!), Silène et Paul qui n'arrêtent pas de signer leur merveilleux 14-14, je montre I.R.L. à tout le monde, on se raconte toutes nos aventures, pour finir au restaurant avec, entre autres, Barbara et Andoryss, comme l'an passé.
C'est là que je me dis que ça y est, je me sens bien dans ce monde que je regardais avec des yeux à la fois effrayés et envieux il n'y a pas si longtemps. Je ne sais toujours pas comment tout ça est possible, ni ce que me réservent les prochaines années, mais j'ai des étoiles plein les yeux et des projets plein la tête.


Avec ma chère Cindy :)


Et je me dis que c'est ça, Montreuil... un salon immense, dynamique, qui fourmille de gens curieux et de projets passionnants.

Vivement 2016 !


8 commentaires:

  1. Tu es resplendissante sur le sphotos! Je suis vraiment super contente d'avoir pu discuter avec toi au détour des alleés et j'ai hâte de lire ton dernier bb (mais aussi les précédents d'ailleurs, je prends du retard :)) Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de bons photographes ^^
      Moi aussi j'étais super contente, vivement la prochaine ! <3

      Supprimer
  2. quel beau parcours ! Montreuil, je l'ai fait une fois et j'ai adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un salon particulier ! <3

      Supprimer
  3. Quelle jolie rétrospective! J'ai été ravie de pouvoir te croiser même brièvement dans les allées, en très bonne compagnie :-) Vous êtes ravissantes toutes les deux sur la dernière photo! Vivement la prochaine rencontre, et d'ici là... je vais tâcher d'enfin te lire! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! J'ai été ravie de te croiser aussi, il faudra prendre plus de temps la prochaine fois :) A très vite !

      Supprimer