mercredi 16 septembre 2015

Où on parle muse, attente, cheville et boulot

Ca fait un moment que je n'ai pas fait d'article perso, et ce blog traîne un peu la patte depuis quelques temps... du coup, je vous fait un article qui récapitule toutes les dernières nouvelles, histoire de repartir sur de bonnes bases pour le mois d'octobre ! (Oui, septembre me semble fichu d'avance, mais je ne désespère pas de retrouver mon rythme le mois prochain ^^)

Alors, ça en est où tout ça ?

Côté écriture
Je suis en stand by pour le moment, après avoir rendu mes corrections éditoriales pour "Play Your Life" et dans l'attente d'une réponse imminente (en théorie) pour un projet super-de-la-balle-que-j'aimerais-bien-que-ça-se-fasse. 
Donc, calme plat... ou presque, parce que Muse a décidé de s'emmêler histoire de me donner de quoi m'occuper dès que j'aurai du temps libre, des fois que j'aie peur de m'ennuyer. Ca frétille dans ma tête, la voix de mon héroïne s'impose à toute heure de la journée (ou de la nuit) et me raconte des trucs que je dois absolument mettre dans le roman - et que j'oublie aussi sec, évidemment.
Bref : le prochain roman est en cours de maturation dans ma caboche, et j'ai hâte de m'y mettre !
J'ai envie d'un truc drôle et punchy sur un sujet beaucoup moins drôle qui ne vous étonnera probablement pas, si vous avez suivi mes aventures. Mais il est encore bien trop tôt pour en parler, parce que le traitement peut encore changer mille fois !

Je vous livre quand même le nom de code en exclusivité... 

A la petite cuillère !

Hein ? Non, je livre pas le nom à la petite cuillère. C'était ça, le nom. On ne RIT PAS dans la salle. Ou si, en fait. =)
Comme vous le voyez, la muse est incontrôlable et je ne réponds de rien pour ce qui va suivre !





Côté boulot
C'est cool, ça bouge, il y a plein de projets enthousiasmants et des choses variées, du nouveau et des choses que j'aime qui reviennent... Un peu trop, en ce moment (tous mes clients m'ont contactée plus ou moins au même moment, et même des nouveaux), et j'avoue que je ne serais pas contre quelques jours de répit parce que je travaille jusqu'à tard et même le weekend depuis que je suis rentrée de vacances, mais les projets sont top alors ça fait plaisir !
J'ai pris du retard sur mes lectures pour Scrineo, en revanche... je commence enfin à m'y remettre.
Pour les curieux, plus d'infos sur mon site pro.




Côté cheville
Vous êtes nombreux à me demander des nouvelles, et je voulais vous dire MERCI pour ça, parce que c'est précieux de se sentir soutenu quand on est confiné chez soi la plupart du temps :)
Et donc, pour vous répondre : il y a du mieux, je n'ai plus d'antidouleurs (par choix personnel) et j'ai gagné en autonomie puisque je peux me déplacer normalement chez moi et sur de très courtes distances (5 min max). Et ça, ça fait du BIEN ! 
Sinon, je traîne toujours mes béquilles (qui ont gagné des autocollants pendant les vacances), je crains le froid qui arrive parce que ça augmente les douleurs - je l'ai déjà senti ces derniers jours -, je passe beaucoup de temps en balnéothérapie parce que ça me fait du bien et ça me permet de regagner en souplesse de la cheville, et j'essaie de me concentrer sur mes victoires plutôt que sur mes douleurs ou sur le temps qui passe.
Car tout est là : c'est long... un an, deux ans, peut-être plus, peut-être moins ; on n'en sait trop rien, mais il faut être patient. La plupart du temps ça ne me dérange pas, j'ai accepté, et compris que ça ne m'empêcherait pas de vivre pour autant ; je dois juste me concentrer un peu plus sur moi, prendre du temps pour me reposer, physiquement et mentalement (octobre, où es-tu ? ^^). Le voyage de cet été a été formidable pour ça !




Mais j'avoue que l'idée de manquer des salons (notamment pour soutenir mon petit dernier qui vient de sortir !) parce que je ne peux pas prendre le train seule, c'est quand même frustrant.
Donc : non, vous ne me verrez pas cet automne, peut-être un peu sur Paris si les conditions s'y prêtent (même les transports en commun, c'est l'horreur), et je croise très fort les doigts pour pouvoir faire quelques salons au printemps, au moins ceux de la région parisienne.
Et vous allez me manquer !!!

Mais bon, je découvre de nouvelles choses, je comprends mieux les problématiques des handicapés (et, surtout, de ceux dont le handicap n'est pas visible et/ou pas reconnu), je remercie le dieu des autoentrepreneurs de m'avoir poussée dans cette voie parce que sans ça je ne pourrais pas travailler (ou plutôt : pas aller au travail, et je n'aurais pas de temps pour la balnéo), et que je suis vraiment heureuse de pouvoir mener une vie à peu près normale, même si elle demande quelques sacrifices pour ne pas trop tirer sur la corde.
Et puis comme ça, la panthère de poche et moi, on a un point commun avec Krokmou et Harold : on a toutes les deux une patte folle !

Et Krokmou et Harold, ils ont la classe.


Voilà voilà pour les dernières nouvelles :) Je vous fais des bises, et je m'excuse encore une fois d'être un peu effacée de ce blog depuis quelque temps. Vous me manquez, et j'ai bien l'intention de me rattraper !


mercredi 2 septembre 2015

De retour pour la sortie des "Notes pour un monde meilleur" !

Je sais, je sais, je suis un peu en retard, mais la rentrée s'est faite sur les chapeaux de roue et je n'ai pas eu le temps de souffler... Bref, je n'ai toujours pas le temps mais je le prends : je suis là !

Et je reviens avec deux bonnes nouvelles : la première, c'est que j'ai ouvert un autre blog (temporaire) pour raconter mon fabuleux voyage au far west (pour les curieux, c'est ici : http://les-frenchies-dans-louest.blogspot.fr/). 
La seconde, c'est que c'est la sortie des Notes pour un monde meilleur ! Deux ans jour pour jour après De l'autre côté du mur, je reviens aux origines de la société dans une préquelle plus courte, plus sombre aussi, et dont il faudrait vraiment que je vous fasse la genèse un de ces jours :)

Mais en attendant : c'est l'heure du traditionnel shooting photo avec miss panthère de poche, qui n'a pas été très coopérative cette fois-ci ^^



Wooky découvre le petit dernier, un peu sceptique.

Aaaah, d'accord, en fait il va avec le premier ! Je comprends mieux !
Le premier qui les touche, je mords !

Voilà voilà... après ça, pas moyen de la faire descendre de l'accoudoir, et si je touchais aux livres, elle revenait se poster à l'endroit où je les avais mis. Je pense que ça veut dire qu'ils sont adoptés !


J'ai hâte d'avoir vos avis sur cette préquelle, et je m'excuse d'avance si le blog n'est pas très régulier dans les prochaines semaines. See you soon, folks !