lundi 2 mars 2015

Le tag des 7 étapes de ma vie d'auteur

J'ai été tagguée il y a quelque temps par Cécile (si vous ne connaissez pas son blog, allez faire un tour, il est très chouette et en plus son premier roman vient de paraître et même qu'il est superchouette !), pour vous raconter sept étapes importantes de ma vie d'auteure.

Alors alors... hop, c'est parti, je lui emprunte sa machine à remonter le temps et je vous emmène visiter mes dernières années !


22 février 2015 : je signe un contrat avec les éditions Gulf Stream

Commençons par une date toute récente, mais essentielle : la signature d'un contrat avec les éditions Gulf Stream pour avril 2016 (pour revoir ce moment en images, c'est par ici !).
Concrètement, pour moi, qu'est-ce que ça change par rapport à mes autres romans ? Au-delà du côté affectif (j'adore cette maison d'édition, son équipe et son travail, mais c'est également le cas de mes autres éditeurs), c'est tout simplement une maison d'édition qui dispose d'une bonne visibilité et d'une très bonne présence en librairie. C'est donc, pour moi, l'occasion de partager mes écrits avec de nouveaux lecteurs et de découvrir de nouveaux horizons dans l'édition jeunesse. Une date qui, je pense, va marquer un tournant dans ma vie d'auteur.




3 août 2013 : je reçois mes exemplaires de De l'autre côté du mur

C'est le jour où j'ai tenu un de mes romans dans les mains pour la première fois. (Souvenez-vous : c'était ici !)  Le jour où, après des années à rêver, à travailler et à attendre, j'ai ouvert ce colis et j'ai lu mon nom sur la couverture du roman, j'ai parcouru des pages que je connaissais par coeur mais que, à présent que je les voyais imprimées pour de vrai, j'avais l'impression de redécouvrir. 
Une sensation qui me prend encore chaque fois que je découvre un de mes romans publié, mais qui n'a jamais été aussi forte que ce jour-là.
Un immense merci aux éditions du Chat Noir pour cette aventure. 





28 décembre 2012 : un chaton débarque sur le clavier

Ce jour-là, je suis allée à la SPA, j'ai craqué pour la petite bouille de Wooky qui semblait terrifiée par tout un tas de choses mais qui, déjà, savait comment m'attendrir... Et je l'ai adoptée. Et c'est comme ça que je suis devenue une vraie auteure !
... on ne ricane pas, dans le fond ^^

En vrai, la miss a quand même changé mes conditions de travail (essayez d'écrire avec un chat qui ronronne sur vos genoux et se roule sur le dos pour avoir des caresses...), et puis elle m'a fait comprendre à quoi ressemblait ma muse, et récemment elle a même inspiré un personnage d'une de mes histoires. Alors elle méritait bien sa place ici !
(Et puis poster des photos de chat, ça fait monter les stats... ^^)


La minette le lendemain de son arrivée...
Elle a l'air coincée, comme ça,
mais elle adorait se caler dans les genoux !

24 octobre 2012 : mon premier "oui"

J'avais soumis La Couleur de l'aube depuis des mois et je n'en espérais plus grand-chose. Je me souviens avoir guetté, guetté la boîte aux lettres, le mail et le téléphone, être passée par toutes les phases de l'attente, de l'hystérie à l'angoisse, puis au découragement. Et puis j'avais un peu oublié, concentrée sur un autre projet (De l'autre côté du mur, pour ne rien vous cacher ^^) et en pleine galère pour trouver du travail après la fin de mes études. 
Je me souviens très clairement de ce jour-là : c'était un mardi soir, je revenais de la danse, toute guillerette après m'être vidée la tête des angoisses du quotidien. J'étais épuisée, mais j'ai fait un tour sur mes mails par habitude, sans en attendre grand-chose : je crois que j'attendais que le repas cuise, luttant pour ne pas m'endormir.
C'est là que je l'ai vu. Le mail des éditions Armada. J'ai sursauté, mon coeur s'est mis à battre très fort et je l'ai ouvert avec un pincement au coeur, persuadée que c'était un refus. J'ai dû relire la phrase plusieurs fois avant de comprendre.

Votre roman La couleur de l'aube a été lu avec intérêt, et peut nous intéresser pour une nouvelle collection que nous souhaitons lancer.

Je suis restée sans rien dire pendant un moment, un peu choquée, et puis j'ai commencé à réaliser qu'un éditeur était prêt à miser sur mon roman. Que c'était le début d'une nouvelle aventure, la confirmation que ce que j'écrivais n'intéressait pas que moi - et le cercle de mes bêtas. Quelle émotion ! J'étais trop sonnée pour sauter de joie :)
Au final, c'est De l'autre côté du mur qui est paru avant, mais je n'oublie pas la sensation de ce premier "oui", et je remercie encore les éditions Armada pour leur confiance.






9 février 2011 : l'ouverture de ce blog

(Je viens donc de réaliser que j'avais complètement zappé le quatrième anniversaire, ahem.)
Cette ouverture correspond au moment où j'ai terminé le premier jet de La Couleur de l'aube, et est donc doublement importante. (Un petit retour dans le temps ?) Je ne savais pas trop à l'époque quelle direction il prendrait, si ce n'est que je voulais en faire un espace pour partager mes avancées et mes pensées sur l'écriture. Depuis, il est devenu un espace de réflexion autant que de réjouissances (et un peu de promotion, il faut bien :D ), et l'auteure que je suis aujourd'hui a évolué au fil des pages et des articles. J'aime bien, de temps en temps, fouiller dans mes vieux articles : j'ai parfois un peu honte de ma naïveté, mais ça me rappelle le chemin que j'ai parcouru, avec ses joies et ses déceptions.
L'ouverture de ce blog, ça a aussi été un moyen de faire mon coming out, d'assumer le fait que j'écrivais et que j'espérais que mes gribouilles n'intéresseraient pas que moi. C'est donc le moment où j'ai pris confiance en moi !


Il est temps d'enlever le masque...



31 octobre 2010 : je découvre CoCyclics

Pour être plus précise, j'avais déjà découvert ce forum avant, mais c'est le jour où j'ai décidé de m'inscrire pour de bon. Je ne vous refais pas toute mon histoire avec le forum et tout ce qu'il m'a apporté (pour les curieux, ça se passe par ici), je me contenterai de redire que ce forum m'a permis d'aller jusqu'au bout de mes projets malgré les phases de désespoir, m'a énormément aidée à m'améliorer et, surtout, m'a fait découvrir des personnes formidables qui sont aujourd'hui mes amies les plus proches et mes bêta-lectrices de choc.
J'ai découvert que l'écriture n'était pas nécessairement un acte solitaire et que ça me soulageait plutôt de savoir que je pouvais partager tout ça avec d'autres personnes qui me comprennent, en plus de m'aider à m'améliorer et de me faire confiance. Ioana, Cindy, Nadia, Silène, Syven, Roanne et bien d'autres encore : merci. 



30 septembre 2010 : j'écris les premières lignes de La Couleur de l'aube

Ce n'est pas le premier roman que j'ai écrit, mais c'est le premier que j'ai écrit sérieusement, avec la ferme intention de le faire publier un jour - ou de tout faire pour y parvenir. Je n'avais plus écrit depuis trois ans, je commençais mes études dans l'édition, et pour la première fois j'étais prête à travailler dur pour sortir cette histoire qui trottait dans mon esprit depuis trop longtemps.
Là encore, je ne raconte pas tout puisque je l'ai déjà fait il y a bien longtemps, mais ce jour reste dans mon esprit le jour de ma naissance en tant qu'auteure, même si j'avais déjà écrit bien d'autres choses avant ça. Pas tant parce que j'ai fini par publier ce roman que parce que j'avais l'état d'esprit de celui qui en est capable. C'est donc tout naturellement que j'arrête là mon voyage dans le temps, car nous voilà revenus aux origines de celle que je suis aujourd'hui... pour connaître celle que j'étais avant, il faudra faire un autre voyage ! (Et me soudoyer longtemps, parce qu'il y a des dossiers que je ne suis pas prêtre de rouvrir... ^^)


Je triche : la photo est plus récente que ça, mais je n'en ai pas pris à ce moment-là :D


A mon tour, donc, de tagger sans obligation : Cindy Van Wilder, Silène Edgar, Nadia Coste et Lise Syven, le groupe des bêtas de choc !

5 commentaires:

  1. C'est définitif, j'adore cette chaîne, Francis a vraiment eu du flair en la créant ! On apprend plein d'anecdote vraiment sympa, en plus de découvrir des éléments très intéressant sur le rapport à l'écriture.
    (et pour les chats, tu as raison, c'est toujours bon pour les stats !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et puis c'est agréable d'y répondre, on mesure le chemin parcouru et c'est quand même superchouette !
      Même si j'aurais aimé mettre plus de dates : le cycle CoCy, le Secret des Bois-Noirs, la première dédicace, le premier retour de lectrice super émue de me rencontrer... ça en fait des chouette moments !

      Supprimer
    2. Ravi de relire cet article ;)
      Je pensais l'avoir déjà commenté, mais sans doute ai-je dû le faire sur FB. J'adore voir comment tu es passée d'une ferme intention d'écrire à plusieurs romans achevés, édités et ce contrat avec GulfStream dont j'ai très hâte de voir et de lire le résultat !
      Merci Roanne pour le flair ;) J'adore passer sur les blogs des auteurs qui ont répondu à cette chaîne, même si je suis certain d'en avoir raté au moins la moitié.

      Supprimer
  2. Mooh, Wooky est tellement mignonne ! (La fille qui retient que le chat, normal)
    Tu as déjà plein de magnifiques expériences, ça met des étoiles dans les yeux... J'imagine l'euphorie que ça doit être d'avoir entre les mains son premier roman, un grand moment !
    Et yeaaaah pour Gulf Stream, j'ai tellement hâte de lire Play Your Life ! Je te souhaite encore tout plein de belles étapes ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, mes photos de chat subliminales ont fonctionné ! ^^

      Oh, oui, c'est un moment magnifique, et j'aurais aussi pu rajouter, si j'avais eu le droit à deux dates en plus :
      - Ce jour où j'ai découvert l'histoire de ma famille grâce à un roman que j'écrivais
      - Ce jour où une jeune fille est apparue devant moi en dédicace, m'a tendu son livre tout écorné et plein de traces de thé avec les larmes aux yeux, et m'a dit du bout des lèvres qu'elle l'avait lu un nombre incalculable de fois et qu'il avait changé sa vie.
      Ben c'est pas la seule à avoir failli verser une larme !

      Et hiii pour Play Your Life ! Si vous êtes gentils et que vous posez la question, demain, je vous en dirai peut-être un peu plus ! ^^

      Supprimer