lundi 13 octobre 2014

Des livres et du thé #7

Bonjour à tous !

Aujourd'hui, je vous fais un nouvel opus de "Des livres et du thé", mais il sera un peu spécial. En effet, j'ai eu la chance de gagner en avant-première le nouveau thé en édition spéciale de Kusmi-Tea (encore merci à eux pour ce concours !), et je viens de le recevoir (chic chic chic !).
Alors pour une fois, je vais fonctionner à l'inverse : goûter un thé et chercher quel livre pourrait être le plus indiqué pour accompagner la dégustation. Prêts ?





Fermez les yeux, inspirez le parfum doux et épicé qui s'élève en volutes paresseuses, et venez découvrir Tsarevna, au coeur de la Russie impériale... Ce thé noir de Noël vous emmènera passer les froides soirées de la saison dans la Palais d'Hiver de Saint Petersbourg, en compagnie des filles de tsars ornées de bijoux dorés et de lourdes robes brodées, qui s'accorderont à merveille avec sa couleur orangée aux reflets d'or.
A la première gorgée, c'est une impression de douceur qui se dégage : le thé noir est bien présent mais pas râpeux, et l'écorce d'orange ajoute une légère acidité aussitôt adoucie par une touche de vanille et d'amande, qui donne à l'ensemble le raffinement qui sied aux tsarevnas. 
Ensuite viennent les épices, légers et pétillants, qui nous réchauffent au coeur de l'hiver et ajoutent à cette douceur délicate un peu de spontanéité, de celle qui donne envie de sourire et de danser au milieu des illuminations nocturnes. Et enfin, subtile, discrète, la réglisse nous enveloppe pour nous rappeler notre joie enfantine lorsque nous découvrions les sucreries accrochées au sapin - ou discrètement glissées dans notre main.
Tsarevna, c'est donc la chaleur alliée au raffinement et à la magie des fêtes de Noël, dans un mélange à la fois doux et plein de surprises. Tout est parfaitement équilibré pour accompagner vos longues soirées d'hiver, ou terminer les copieux repas de fête sur une note relevée.
Et si vous n'aimez pas les thés à l'orange ou la réglisse en règle générale, n'ayez crainte : leurs fragrances sont très légères et se marient très bien au reste, au point de se faire oublier !





Temps d'infusion : 3-4 min
Température de l'eau : 85 °C
Pour : le goûter ou le soir, après dîner
Rincer le thé avec la première eau et ne pas le laisser infuser trop longtemps pour éviter l'amertume du thé noir. Se boit aussi en thé glacé !

Pour l'accompagner
Un roman où il fait froid, pourquoi pas situé dans la Russie impériale comme Anna Karénine de Léon Tolstoï, ou bien dans la glaciale Ukraine avec Maroussia de J.P. Stahl, où la réglisse et la vanille vont si bien avec la jeune héroïne à la fois douce et pleine de bravoure. Si on veut voyager du côté de Londres avec une auteure francophone, le deuxième tome de la trilogie des Outrepasseurs, de ma chère Cindy Van Wilder, se mariera également à merveille avec la douceur piquante des tsarevnas.






Mon conseil : 

J'ai choisi la trilogie Nina Volkovitch de Carole Trébor aux éditions Gulfstream, en particulier le premier tome. Le récit se déroule au coeur de la Russie soviétique, froide et cruelle, mais également emplie de douceur et de grandeur d'âme que la vanille et l'amande de Tsarevna viendront magnifier. L'héroïne, Nina, a quinze ans mais en paraît douze ; elle a la naïveté de l'enfant qui grignote son bâton de réglisse au coin du feu mais la combattivité et la force des épices de Nöel. 
Ce récit, qui se déroule dans un univers particulièrement dur, est pourtant emprunt de lumière et d'espoir, comme une bouffée d'air frais qui donne la force de se battre pour ce en quoi en croit. Il se mariera particulièrement bien avec ce thé rempli de surprises.
Enfin, cerise sur le gâteau, l'objet-livre lui-même s'accorde à merveille avec la boîte de l'édition limitée : la couverture et la tranche sont ornementées de dorures semblables aux paillettes d'or qui émaillent la boîte à thé, dont les tons rouges font écho à ceux de la couverture - et du thé lui-même. Les deux objets sont soignés, uniques, et renferment des mots et des saveurs qui vous feront voyager.




5 commentaires:

  1. Oh ! J'adore ce genre de thé !...
    Une autre série qu'il accompagnerait sans doute bien aussi, c'est Terre Noire.
    Par contre, clairement, il est difficile de faire mieux que ton choix, vu l'accord entre couverture et boîte (c'est juste incroyable... alors que la couv' toute seule est, heu, spéciale, quand même ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas, je fouinerai !
      Et c'est clair que quand j'ai vu la couv dans ma bibliothèque, je n'ai pas hésité longtemps sur l'ouvrage à choisir ^^ C'est vrai qu'elle est étrange mais, en même temps, elle dégage une grande forte, exactement comme le roman. Et comme le thé aussi, du coup. Les hasards de la vie :D

      Supprimer
    2. C'est une série jeunesse / YA a priori, mais je n'ai pas encore lu (c'est quelque part dans ma PàL). Si c'est bien, je te les mettrai de côté si tu veux.

      Supprimer
  2. Ouuuh, j'en salive d'avance ! Je n'aime pas l'orange ni la réglisse, mais si le goût est léger et contrebalancé, pourquoi pas. Tu en parles extrêmement bien en tout cas, j'ai l'impression de pouvoir le goûter rien qu'en te lisant. Et excellents conseils de lecture que je m'empresse de noter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A priori, je ne suis pas fan non plus de l'orange et de la réglisse dans le thé, mais pour le coup j'ai trouvé qu'ils étaient très doux et appréciables !
      Et merci <3

      Supprimer