mercredi 26 février 2014

Des livres et du thé #4

Fortune Cookies, Silène Edgar





Résumé de la quatrième

Bretagne, demain :
Une coupure d’électricité plonge la petite vie de Blanche et Hadrien dans le noir, ainsi que toute l’Europe. Un mystérieux appel résonne sur les ondes : le gouvernement cache qu’il se passe quelque chose au Sud… la guerre ? Leur fille est loin, en vacances au-delà des Pyrénées. Hadrien décide de partir immédiatement à sa recherche, mais Blanche a peur. 

Paris, après-demain :
État d’urgence, peuple bâillonné. Blanche est devenue Bianca, résistante. Les opposants à la dictature médiatique utilisent les réseaux de consommation pour faire passer leurs messages, sur les barquettes de poulet, les barils de lessive ou dans les fortune cookies, mais, bientôt, il faudra aller plus loin. Bianca trouve de la force entre les bras de Joshua, et jamais elle ne parle ni d’Hadrien, ni d’Élisabeth. 

Quelque chose a basculé sur la route.

Mon avis

Voilà un roman qui ne peut pas laisser indifférent. Silène Edgar nous plonge sans façons dans la peau d'une femme ordinaire, avec une vie paisible, non point parfaite mais réaliste. Blanche pourrait être chacun de nous. 
Bianca, elle, est beaucoup plus torturée, plus forte aussi : elle sait ce qu'elle veut et se donne les moyens d'aller jusqu'au bout pour l'avoir. C'est une héroïne du quotidien ; elle n'a pas de super pouvoir, n'est pas un leader né ni une combattante sans peur et sans reproche. Non, de la peur, elle en a, mais c'est là que Silène nous montre ce qu'est le vrai courage, celui dont chacun de nous peut faire preuve : malgré les risques, malgré sa terreur, malgré les choix difficile qu'elle a dû prendre, elle s'engage dans la résistance pour aller au bout de ses convictions.
Telle est la question posée par Silène : comment Blanche, cette femme terrifiée à l'idée de perdre ceux qu'elle aime, est-elle devenue Bianca ? Comment peut-on se battre et se mettre en danger quand on est une mère, et qu'on a une fille qui compte sur nous ? Devient-on une mauvaise mère en l'abandonnant ? Ou, au contraire, en restant avec elle alors que le monde dans lequel elle grandit part à vau-l'eau ? 
Des questions actuelles s'il en est, et qui ne concernent pas que les mères, car elles peuvent se comprendre plus généralement : comment faire quand notre monde s'évapore et met ceux qu'on aime en danger ? 

Des questions fortes, qui nous touchent tous, même ceux qui, comme moi, ne se sentent pas très concernés par la politique - peut-être même surtout eux. Parce que depuis que j'ai lu les Fortune Cookies, il y a plusieurs mois déjà, je m'interroge sans cesse à ce sujet, je cherche quels peuvent être mes moyens d'action, moi qui ne me sens pas (encore ?) le courage ou la force de conviction de devenir Bianca. Un livre, donc, dont on ne ressort pas tout à fait le même.

Et pourtant, c'est là toute la force de l'écriture de Silène, Fortune Cookies n'est ni un roman déprimant, ni un roman compliqué. Complexe, oui, mais pas compliqué. Au contraire, grâce à sa plume fluide et parfaitement maîtrisée , Silène nous offre un roman qu'on ne peut pas lâcher, qu'on dévore littéralement, sans se douter de la petite révolution qu'il est en train d'opérer en nous. Ce n'est qu'après avoir fini cette histoire passionnante, après avoir laissé derrière nous ces personnages si vrais, si touchants, si proches de nous, qu'on commence à comprendre qu'on ne sera plus jamais comme avant. Des mois après, de nombreuses scènes sont encore très vivaces dans mon esprit, et les réflexions me reviennent, encore et encore, à chaque nouvelle actualité brûlante, à chaque fortune cookie que je vois, et en beaucoup d'autres occasions encore. 

Alors merci, Silène Edgar, merci pour cette pépite. J'espère trouver, un jour prochain, le texte que je veux mettre dans mes propres fortune cookies.

Pour l'accompagner
Quoi d'autre qu'un thé breton artisanal pour accompagner la lecture de ce roman ? J'en ai choisi un épicé, pour la petite touche explosive qui accompagne la révolution de Bianca.

Mon conseil : 
Le thé Coup de foudre, de Tonnerre-De-Brest (http://www.tonnerre-de-brest.com/), est le thé idéal pour accompagner les Fortune Cookies. D'abord, c'est un thé vert breton artisanal à base d'algues, qui correspond à merveille au personnage de Blanche, cette jeune femme bretonne dont la vie se déroule sans accroc, et qui aime profondément sa région. Mais il contient aussi un mélange d'épices détonnant : menthe, cannelle, romarin et coriandre se bousculent pour prendre peu à peu le pas sur le goût des algues, et terminer la gorgée par une saveur beaucoup plus forte, à l'image de Bianca.
Un thé étrange, dont on ne sait pas trop à quoi s'attendre, mais qui surprend à la fois par sa douceur et sa force, et nous séduit dès la première gorgée, à tel point que la tasse est finie avant qu'on ait eu le temps de s'en apercevoir. C'est aussi ainsi que j'aurais pu définir les Fortune Cookies !

Temps d'infusion : 3-5 min (selon que vous le préférez doux ou plus parfumé)
Dosage : 5 g pour 30 cl de thé
Pour : le matin





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire