vendredi 20 décembre 2013

C'est l'heure du bilan !

Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas, la nouvelle année aussi...  Ca sent bon les bilans !
C'est une habitude que j'ai prise depuis quelques années, parce quand on est embrigadés dans toutes nos aventures, la tête dans le guidon, on ne se rend pas forcément compte du chemin parcouru. Et parfois, ça fait du bien de se poser cinq minutes pour prendre la mesure de l'année écoulée.
Une fois n'est pas coutume, je vais aussi parler de mon autre casquette sur ce blog, celle d'aspirante éditrice.

Cette année a été très particulière pour moi, sous bien des aspects, bons ou moins bons.

Côté perso :

Cela fait désormais un an que je cherche du travail dans l'édition. Je réponds aux annonces quotidiennement (ou presque), et je suis sidérée par le peu de réponses reçues - la moindre des politesses serait au moins d'accuser réception quand quelqu'un répond à votre offre ! Un jour, peut-être, je ferai un article là-dessus. 
J'envoie des candidatures spontanées, entretiens mon réseau, qui s'étend petit à petit, en attendant une opportunité. J'avoue que cette recherche a des côtés désespérants, on passe par toutes les phases, de la motivation du combattant à la remise en question de celui qui doute de lui-même. Et puis il y a cette culpabilité, celle qui nous ronge dès qu'on fait autre chose que chercher un emploi stable, cette peur de devenir une larve sans nous en rendre compte. La fin de l'année, en particulier, a été difficile, puisque j'ai perdu quelqu'un qui m'était cher, le premier à m'avoir fait confiance dans ce milieu, et qui continuait à travailler avec moi régulièrement depuis lors.
Et pourtant, à l'heure du bilan, je m'aperçois que je n'ai pas du tout été inactive. Non, en fait, j'ai même pas mal bossé, finalement. Alors qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai donné quelques cours de français à des particuliers, qui m'ont permis de replonger dans l'étude de textes et de retrouver les mécanismes d'analyse du récit, sous un autre jour. Mais j'ai surtout travaillé grâce à mon statut d'auto-entrepreneur : j'ai fait des corrections pour la collection Imaginemos Jeunesse, mené un gros projet de parascolaire pour les éditions Hatier pendant environ six mois et, depuis peu, je suis directrice de collection pour les éditions du Chat Noir.

   


Je continue aussi, de manière bénévole, à apporter mon aide au collectif CoCyclics en tant que permanente, et à faire quelques fiches de lecture pour Callioprofs. Alors, je cherche toujours du travail, un qui pourra payer le loyer (et le beurre dans les épinards) de manière régulière, mais je suis quand même contente de tout ce que j'ai fait, et j'espère continuer sur cette voie l'année prochaine. (Au passage, si vous connaissez quelqu'un qui cherche une assistante édito ou une correctrice / préparatrice de copie freelance... ^^)

Côté écriture :

L'année a été productive, puisque, lorsque je ne travaillais pas, je considérais que mon boulot du moment, même s'il ne payait pas encore, était celui d'écrivain. Quitte à bosser gratuitement, autant me consacrer à fond à l'écriture, ce que je ne pourrai plus faire quand j'aurai un travail ; et considérer ce temps comme un investissement pour l'avenir. J'ai donc eu tout le loisir de me consacrer à mes projets. 

Le Secret des Bois-Noirs : J'ai écrit ce roman court au mois de mars, l'ai corrigé et envoyé dans la foulée. Je vous reparlerai un jour de sa genèse, mais pas tout de suite, c'est un roman très particulier à mes yeux.

Play Your Life : Mon gros projet de l'année : j'ai écrit, corrigé et envoyé le tome 1. J'ai aussi profité du Nano pour écrire le tome 2, qui est entre les mains de mes bêtas adorées. Je compte commencer les corrections en septembre, et rédiger le T3 dans la foulée.

Côté publication :

Cette année a aussi été celle de ma première publication, bientôt suivie par l'annonce de deux autres à venir, ce qui ne manque pas de me combler de joie, vous vous en doutez !

La Couleur de l'aube paraîtra aux éditions Armada en 2014, et j'ai déjà effectué deux vagues de corrections éditoriales dessus.




Le Secret des Bois-Noirs paraîtra à l'automne prochain. J'ai aussi effectué trois vagues de corrections éditoriales, le projet est presque bouclé...

De l'autre côté du mur est sorti en septembre et, là, je dois avouer que c'est mon gros évènement de l'année. Entre le premier "oui", le premier contrat, les premières corrections éditoriales, la première couverture (comme je l'aime !), les premières chroniques, les premières dédicaces... Que de moments formidables ! Que de rencontres dont je me souviendrai ! C'est un rêve qui se réalise, et il est encore plus beau que je ne l'imaginais. Merci, merci à tous pour ces moments magiques.

                                         


Côté réseaux sociaux :

Avec ma publication, j'ai aussi eu l'envie d'échanger avec mes (futurs) lecteurs, de donner mon avis sur certains sujets, etc. J'ai donc créé une page Facebook et un site Internet, et fait renaître ce blog de ses cendres (bon, il n'était pas tout à fait mort, mais disons que j'ai repris la publication d'articles de façon plus ou moins régulière). J'avoue que découvrir que vous me suivez, que vous vous intéressez à ce que je fais, à ce que je dis, est une sensation assez étrange, mais puisque j'écris pour partager ce que j'ai à dire, c'est aussi très grisant de m'apercevoir que l'échange fonctionne. 
Le blog a plus de 1000 pages vues par mois, c'est sans doute minuscule à l'échelle bloguesque mais moi, ça me semble juste énorme. J'ai reçu plein de photos de mon livre avec vos chats, chiens, peluches, enfants... C'est juste génial, j'espère perpétuer la tradition pour l'an prochain ! Le concours de Noël a l'air de vous plaire, et j'en suis ravie :-) Alors encore une fois : merci à tous, je suis heureuse de vous rencontrer. Je vous prépare aussi d'autres surprises pour l'an prochain...

Et puisqu'on en est aux bilans, je vous remets un petit florilège des articles les plus importants à mes yeux de cette année :

A propos de mon moi écrivain 

Conseils aux auteurs


En somme, malgré une fin d'année difficile et l'emploi stable qui se fait vraiment attendre, l'année a été productive et pleine de bonnes nouvelles, de graines semées pour les années à venir. Je peux vous assurer que 2013 restera longtemps gravée dans ma mémoire.
Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de joyeuses fêtes à tous, et à vous donner rendez-vous en janvier pour les bonnes résolutions !



jeudi 19 décembre 2013

Concours de Noël

Bonjour à tous !

A l'occasion des fêtes de fin d'année, j'organise un tirage au sort Facebook pour gagner des marques-pages dédicacés !






* CONCOURS DE NOEL *


Attention attention ! Pour les fêtes de fin d'année (et pour patienter jusqu'à janvier), je mets en jeu ces trois marques page "De l'autre côté du mur" et leur petite plume !

Pour participer au tirage au sort, c'est simple :

1. Aimez la page Agnès Marot - Officiel
2. Likez ce statut
3. Laissez un commentaire (pour que je puisse bien comptabiliser tout ça et ne pas me tromper  )
4. Si le coeur vous en dit, partagez le statut. Ca n'a rien d'obligatoire, mais ça me donnerait un petit coup de pouce

Les marques-page pourront être dédicacés ou non, à votre convenance.

Vous avez jusqu'au 27 décembre à minuit pour participer, tirage au sort le 28 !

Bonne chance à tous 




NOTE IMPORTANTE : Si vous n'avez pas Facebook, vous pouvez participer en commentant cet article de blog.

mardi 10 décembre 2013

Je me souviens...

Pour toi, Xavier Décousus, qui nous a quittés le 9 décembre 2013.
Hommage à un grand homme qui a marqué la littérature jeunesse, et surtout qui m'a marquée, moi.





Je me souviens de ces avions que tu fabriquais parfois pour faire le pitre dans ton bureau, devant la jeune stagiaire que j'étais.

Je me souviens des histoires qu'on se racontait en travaillant sur un manuscrit, des fous rire qui nous prenaient quand nous ne parvenions pas à nous concentrer.

Je me souviens de toutes ces rencontres que tu as permises, quand tu m'invitais à un salon ou un rendez-vous professionnel, quand de stagiaire je suis devenue assistante, puis correctrice.

Je me souviens de ta joie de vivre, de ton goût pour le saucisson et les rillettes, des restaurants japonais, du syndrome "gros nez", de la difficulté d'écrire quelque chose de simple.

Je me souviens que tu m'avais dit : "Les éditeurs ne font pas de bons auteurs". Et quelques mois plus tard : "Et si tu m'écrivais quand même quelque chose ?"

Je me souviens de ton sourire si fier quand tu voyais dans mon roman, dans notre roman, les défauts que je corrigeais chez les autres. Quand tu pouvais me reprendre sur une faute en te moquant gentiment de moi. Tu disais que tu m'apprenais mon métier.

Ce roman, nous n'avons pas eu le temps de le publier ensemble. Je le publierai pour toi, pour l'histoire de ma famille que j'ai découverte grâce à toi, pour tout ce que tu m'as permis d'y mettre. Il sera mon coffre au trésor, et j'espère qu'un jour il atterrira dans la grande bibliothèque que tu voulais laisser derrière toi, celle avec tous les livres de tes auteurs, dédicacés en souvenir de votre belle collaboration.

Je garde de notre rencontre tous les romans que nous avons faits ensemble, toutes les lectures que tu m'as conseillées, et des dizaines de fous rire pour égayer mes journées. Je suis sûre que tu feras rire les étoiles, là-haut. Je tendrai l'oreille, le soir, pour pouvoir les entendre.