mercredi 27 novembre 2013

Les retours de lecteurs

Après avoir évoqué les retours personnalisés d'éditeurs, je franchis une étape dans mon parcours d'écrivain, et me voilà capable de vous parler des premiers retours de lecteurs sur mon roman. 




Trois mois déjà depuis la sortie de De l'autre côté du mur, et je dois dire que j'ai été gâtée. Entre les retours enthousiastes des blogueuses, les mails privés d'amis ou d'inconnus qui me donnent leur ressenti personnel, avec ou sans pudeur, et les retours surprenants de mes proches, je réalise que j'étais encore bien loin de la vérité quand je disais qu'à chaque nouvelle lecture, les romans prenaient un sens différent (si la théorie vous intéresse, je vous conseille de lire Roger Chartier, qui a des idées fabuleuses sur le rôle du lecteur dans l'identité d'un livre). 

Mais venons-en au fait. D'abord, je réalise avec joie que me frotter à la sévère bêta-lecture (voir mon article à ce sujet) et, surtout, aux retours d'éditeurs qui ne prenaient pas de gants, m'a permis de prendre un certain recul sur mes écrits. En tant que lectrice exigeante, je sais aussi que des romans peuvent être adorés par certains lecteurs et détestés par d'autres, sans que cela remette en cause la qualité du texte.
Tout cela a contribué au fait que, à ma grande surprise et à mon grand soulagement, les rares retours négatifs que j'ai reçus ne m'ont pas déstabilisée, alors que c'était une de mes grandes peurs. Pas du tout, même. Ouf ! 

En fait, je réalise que je ne souhaite pas que mon roman soit aimé par tous (ce qui serait mission impossible, et je ne suis pas assez mégalo pour croire que je serais capable de changer ça) : je souhaite qu'il tombe le plus souvent possible sur le bon lecteur, qu'il lui fasse passer un bon moment et ressentir du rêve et de l'espoir (souvenez-vous mon petit manifeste à ce sujet !). Après, dans le lot, il y aura des ratés, mais si ça a permis à quelques lecteurs d'être touchés par ce roman, alors le pari est réussi. Ceux qui ne l'ont pas aimé seront touchés par d'autres, pas de discrimination !

Et pour le moment, je dois dire que, pour mon plus grand bonheur, je suis gâtée par les retours. 

Les retours de blogueuses
(Oui, au féminin, pour le moment je n'ai pas eu de blogueur, mais je crois savoir que ça va bientôt changer ^^)

Je suis étonnée par leur diversité et leur richesse. Les retours sont fournis, avec un résumé personnel et un avis détaillé. J'ai la chance d'avoir suscité plusieurs coups de coeur, avec des retours remplis d'émotion, je retrouve dans leur retour cette tendresse que j'apporte parfois à un livre quand j'ai vécu avec lui, ce sentiment qui, plus que les autres, me pousse à écrire à mon tour. J'avoue que je suis toujours très émue, très fière aussi, quand je réussis ce pari.
Mais ce qui est le plus frappant, c'est la diversité des points soulevés. D'une blogueuse à l'autre, les points d'accroches ne sont pas les mêmes, l'une regrette ce que l'autre a aimé, chacune a son petit coup de coeur, jamais le même. Parfois, c'est un des éléments qui sont essentiels pour moi, des passages auxquels je tiens énormément ; d'autres fois, c'est quelque chose qui me surprend, qui me pousse à regarder mon livre différemment, à me mettre dans la peau d'une lectrice qui se l'est approprié pour savoir ce que j'ai mis dedans sans le savoir. Les deux sentiments sont vraiment formidables, je souhaite à tous les auteurs de vivre ça un jour, et remercie très fort les blogueuses qui me permettent de le faire.
Si ça vous intéresse, tous ces retours sont disponibles sur mon site, avec des petits passages choisis.
Et puis, il y a aussi des petits commentaires glanés par ci par là sur la toile, sur un forum de lecteurs, sur Facebook ou autres réseaux, qui font toujours une bonne surprise quand on tombe dessus.

Les retours en privé

Ces retours sont assez différents de ceux des blogueuses, dans le sens où ils ne sont pas destinés à être lus par des tierces personnes. Ils sont parfois plus spontanés, plus personnels, il peut arriver que le lecteur y mette beaucoup de lui, me livre vraiment une vision personnelle et émotive de mon roman. Ils sont toujours très émouvants, avec un petit quelque chose de frustrant, parce qu'on a envie de les partager avec le monde entier tellement ils nous font plaisir.
Finalement, je les garde pour moi comme un petit trésor, que je relis quand j'ai le blues de l'écrivain. Je me dis : "C'est pour ça que j'écris. Pour eux." 
Là aussi, la diversité est très prononcée, plus encore que pour le blogueurs car les lecteurs ne craignent pas les spoilers et peuvent évoquer des éléments que les blogueurs se retiennent de mettre dans le récit pour ne pas gâcher la lecture des autres (merci pour ça, je déteste quand je suis spoilée !)

Les retours des proches

Curieusement, ce sont les moins nombreux, peut-être aussi parce que mes proches ne font pas vraiment partie du public cible, et n'ont pas l'habitude de ce genre de livres. Mais ce sont aussi les plus surprenants. Parce que c'est là que je découvre que certains, dont je pensais qu'ils passeraient totalement à côté, ont vraiment aimé (et pas juste pour me faire plaisir), d'autres ont carrément adoré, d'autres ne font pas de retour alors que je pensais qu'ils en feraient... bref, c'est l'inconnue totale ^^
D'ailleurs, ces retours sont les plus stressants pour moi, c'est difficile d'avoir le retour de quelqu'un qu'on connaît bien, parce qu'il lie toujours le roman à ce qu'il connaît de nous, fait parfois de fausses interprétations, d'autres fois est bien plus près de la réalité qu'on ne le voudrait... Certains m'ont même avoué entendre ma voix derrière celle de mon héroïne, dans sa façon de parler et de penser... C'est assez flippant parce que ce n'est pas fait exprès ^^ 
Ces retours sont aussi plus laconiques, car faits par des gens qui n'ont pas l'habitude de parler de leurs lectures. J'avoue que ça me va bien comme ça !

Les retours qui n'en sont pas

Un dernier mot pour tous les lecteurs dont je sais qu'ils l'ont lu (parce que je les connais, parce qu'ils ont dit qu'ils le lisaient ou parce qu'ils sont inscrits sur des sites où ils parlent de leurs lectures, comme les réseaux sociaux de Livraddict et Booknode), mais qu'ils ne commentent pas. Ah, ces lecteurs mystères, ce que ça peut être frustrant, terrible, de ne pas savoir s'ils ont aimé ou pas ! Ou, dans le cas de ceux qui notent leurs lectures sans en dire plus, de savoir ce qui a motivé leur note ! (Surtout les bonnes, j'avoue, pour les quelques mauvaises, je ne suis pas maso au point de vouloir en savoir plus ^^)
J'ai envie de savoir non pas s'ils ont trouvé mon roman bon, mais comment ils se le sont approprié, quelle histoire ils ont lue, ce qu'ils ont mis d'eux à l'intérieur.
Pourtant, je les comprends, car j'ai moi-même du mal à parler de mes lectures : quand j'ai fini un roman, même si je l'ai adoré, je passe au suivant, et je ne pense pas forcément à partager mes impressions (mais j'y travaille !). Donc, je les aime aussi, mes lecteurs mystères, qu'il gardent leur livre et leur lecture pour eux, elle ne m'appartient plus !

Pour finir, je voulais vous dire un grand merci à vous tous, mes lecteurs, actuels ou futurs, pour ces moments de bonheur que vous me donnez, pour la façon dont vous vous appropriez mes romans, pour les histoires que vous me racontez à travers lui. Et pour le nouveau regard que vous me donnez sur lui, à chaque fois. Même si vous n'avez pas aimé ;-) 

3 commentaires:

  1. C'est clair : le plus stressant, ce sont les lecteurs mystères, ceux qui ont lu mais n'en parlent pas... tellement plus flippant qu'une mauvaise chronique, je trouve ^^

    Très bel article en tout cas, très juste sur ce qu'on peut ressentir en étant auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cécile ! Contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir peur des lecteurs mystères ^^ Même si j'en fais partie le plus souvent, uh uh uh.

      Supprimer
  2. Très bel article, en effet ce doit être hyper enrichissant pour l'auteur de voir les différentes lectures qui sont faites de son roman. Chaque lecteur semble lire le livre à travers une petite "fenêtre" unique et qui lui est propre...
    En tout cas bravo pour ton roman et je te souhaite plein de succès pour les suivants!!

    RépondreSupprimer