mercredi 5 juin 2013

Mon parcours éditorial

Bonjour à tous,
A la demande de certains d'entre vous, je reviens aujourd'hui sur mon parcours éditorial. Du moins, ce que je peux dire pour le moment ;)

Mon premier roman écrit n'est pas De l'autre côté de mur : ceux qui me suivent depuis longtemps le savent déjà. Ce premier roman, La Couleur de l'aube, est passé par le cycle CoCyclics. Je l'ai d'abord soumis à de grandes maisons d'édition qui, pour trois d'entre elles, m'ont fait un retour détaillé même si c'était un refus, m'invitant à leur envoyer autre chose. Au bout de plusieurs mois, je me suis aperçue qu'il était difficile de le caser dans une ligne éditoriale, parce qu'il est à la fois poétique et simple, complexe et plein d'espoir. Bref, c'est un OVNI :) Mais les retours très enthousiastes de certaines de mes lectrices adorées m'ont poussée à ne pas baisser les bras.
Et j'ai bien fait, puisque (attention, scoop !) depuis novembre dernier, il a effectivement trouvé preneur, chez un petite éditeur spécialisé dans les OVNI littéraires. Je ne peux pas vous en dire plus pour le moment, désolée ! *teasing*

Ensuite, est venu De l'autre côté du mur. Pour celui-ci, ça a été très rapide, puisque j'ai commencé à l'écrire il y a un an et qu'il paraîtra en septembre. Là encore, après l'avoir relu, bêta-lu et re-corrigé, j'ai commencé par l'envoyer aux grandes maisons d'édition qui m'avaient répondu de façon détaillée pour La Couleur de l'aube, qui m'ont répondu très vite. Trois d'entre elles ont hésité à le prendre, avant de refuser pour diverses raisons. Je garde contact avec elles, elles continuent de lire ce que j'écris, peut-être pour une collaboration future ? Je croise les doigts !
Sur ce, les éditions du Chat Noir, auxquelles je ne pensais pas du tout, car je me pensais hors ligne éditoriale, ont vu la présentation de mon roman sur CoCyclics (dans les challenge premier jet, si mes souvenirs sont bons), et m'ont proposé de le leur envoyer. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Six jours plus tard, j'avais une réponse enthousiaste de leur part. Le temps de prévenir ceux chez qui il était encore en soumission, et j'acceptais leur proposition, au mois de mars. Depuis, cette collaboration est un vrai bonheur, il n'y a pas une seule ombre au tableau ! Je suis ravie !

Et depuis ? Depuis, j'ai d'autres projets avec d'autres éditeurs, gros et moins gros, dont je vous reparlerai en temps voulu, si tout se concrétise (ce qui n'est pas encore fait, précisons-le !).

En somme, mon parcours éditorial, c'est une succession d'attente, de bonnes nouvelles, de stress, de désappointement, voire de découragement, puis de nouveaux envois, parfois couronnés par d'excellentes nouvelles. Les nerfs sont mis à rude épreuve, mais j'ai des amis géniaux qui me soutiennent dans toutes les facettes de mon parcours, et je peux vous assurer que ça aide énormément à tenir et à se remettre des refus parfois difficiles à encaisser, surtout quand on a l'impression que le roman n'a pas été compris. Et petit à petit, on apprend, on découvre, on prend du recul, on sait mieux à qui envoyer et comment, et ça rend les choses plus faciles. Même si le stress monte toujours en flèche quand je reçois le mail d'un éditeur chez qui j'ai un roman en soumission !

8 commentaires:

  1. Merci pour ce retour passionnant, c'est toujours enrichissant d'écouter un auteur parler de son parcours éditorial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sycophante ! Contente si ma petite expérience t'a apporté quelque chose ;)

      Supprimer
  2. Bravo Aelys pour toutes tes réussites ! Ça fait plaisir de savoir que "La couleur de l'aube" a trouvé son éditeur... et pour tes autres projets avec d'autres maisons d'édition ! Je croise les doigts pour que tout aboutisse ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Esther, c'est super gentil !

      Supprimer
  3. Je suis heureuse de compter parmi ceux qui ont eu la chance de découvrir tes textes en avant première et j'aurais été vraiment dégoutée du monde éditorial si ta plume n'y avait pas trouvé d'echo. D'accord, tes intrigues ne sont pas classiques classiques, mais est-ce si important? Ce qui compte c'est que l'on soit embarqués dans une aventure, non ? En ce qui me concerne, ta jolie plume enjoleuse, m'emmènerait jusqu'au bout du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je suis super touchée... Et très fière que tu aies été parmi une de mes toutes premières lectrices ! Je ne te remercierai jamais assez pour ton aide, j'ai énormément progressé grâce à vous :) Et votre soutien sans faille me permet de résister aux refus, contre vents et marées, parce que je sais que mes romans peuvent toucher quelqu'un, quelque part, et qu'ils en valent la peine. Merci <3

      Supprimer
  4. Erika passion lire tout le blog ou presque au lieu de bosser ...

    J'en apprend plus sur toi et ton parcours un peu pas commun je trouve, et j'ai encore plus envie de te lire, je pense que j'irai voir du côté du matou tout noir ;)

    A bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôlala, depuis le temps que je raconte mes bêtises par ici, ça en fait de la lecture :)
      Du coup, je redécouvre cet article... Il s'en est passé des choses, depuis ! Ca mériterait un nouveau billet de blog, ça =)
      Et le matou noir t'accueillera toujours à bras ouverts (ou pattes). Et avec des ronrons !

      Supprimer