mardi 2 octobre 2012

Quel pokémon es-tu ? (2)


Et voilà la suite du questionnaire.

Acte #06 – Où te sens-tu le mieux pour écrire ? À quel créneau horaire ? Ordinateur ou bon vieux stylo et papier ?
Chez moi, dans mon fauteuil Ikéa (si si, c'est important), avec une couette et un bon thé ou encore un vers de coca frais et en grillant au soleil pour l'été. J'aime mon confort ^^
Je suis assez efficace en fin de matinée, ou en soirée jusqu'au milieu de la nuit. Mais je peux écrire à peu près à n'importe quelle heure, quand j'ai un petit trou dans mon emploi du temps. Les salons de thé avec les copines marchent bien aussi !
Pour l'outil, ordinateur, sans hésiter.

Acte #07 – Écoutes-tu de la musique pendant que tu écris ? Quel genre ?
Ca arrive, oui, mais ce n'est pas systématique. Pour DLCM, j'ai écouté une playlist en boucle, avec le sentiment magique que le rythme et l'ambiance des chansons s'adaptaient aux scènes que j'écrivais. Pour la Couleur, j'ai écouté certaines musiques à des moments clés, mais rien la plupart du temps.
Quant au genre, ça dépend beaucoup de ce que j'écris. Par exemple, j'aime bien écouter du tango pour des scènes de jalousie, ou des BO de film. Beaucoup de BO de film.

Acte #08 – Quel est ton genre préféré en écriture ? Et en lecture ?
La fantasy ! Pas la classique avec les dragons et tout ça, plutôt une fantasy originale, proche du conte et du monde réel par certains aspects. En fait, j'aime quand le roman que je lis se sert de l'imaginaire pour m'emmener complètement ailleurs (mentalement, me faire oublier où je suis par exemple), me distraire, mais aussi pour me faire réfléchir en douceur à des choses qui me choquent trop dans le monde réel ou ne m'intéressent pas parce qu'elles me semblent trop compliquées. Se servir de l'imaginaire pour mieux revenir au réel.
Du coup, pour l'écriture, c'est pareil. Et parce qu'on me reprocherait de ne pas le signaler si je ne le précisais pas : j'adoooore les romans avec des histoires d'amour dedans, quel que soit le genre ^^

Acte #09 – Comment trouves-tu l'inspiration pour tes personnages ? Explique comment tu procèdes pour les créer. 
Alors là... Je n'en ai aucune idée. Tout est très intuitif. J'écris, et ils apparaissent dans une scène, se modèlent dans leurs interactions avec les autres et mon monde. Je ne sais jamais à l'avance comment ils vont être. Sauf pour mes personnages principaux, à la limite, dont je connais vaguement les traits de caractère au départ, et leur évolution (dans les très grandes lignes). Dans ce cas, je me dis : j'ai envie d'un personnage au caractère fort. j'ai envie qu'il se prenne une claque et devienne plus réfléchi sans perdre sa spontanéité (pourquoi, je ne sais pas, ça peut venir dans la rue, devant un film, dans le métro... juste parce que j'ai vu quelque chose qui m'a fait penser que). Et je le fais.
Pour le physique, je suis fichue de me tromper et de changer d'avis plusieurs fois dans le roman (hein Aslan aux cheveux-de-toutes-les-couleurs ?), donc autant dire que ce n'est pas très réfléchi. Si, quand même, j'aime qu'ils aient la classe ^^
Je crée souvent leur prénom selon leur fonction dans le récit, en revanche. J'aime quand le prénom a un sens, même caché, pour le personnage. Et qu'il sonne bien :)

Acte # 10 – Quelles sont les situations les plus étranges ou farfelues dans lesquelles tes personnages se sont retrouvés ?
Pour Mémoires d'une étoile, les deux héros qui se retrouvent coincés dans la tête d'une Déesse juste parce qu'ils se sont embrassés.
Un mariage qui dégénère en censuré pour La Couleur de l'aube.
Et pour DLCDM, je dirais le moment où ils se rencontrent, tout simplement. Imaginez votre tête si vous ne connaissez pas l'existence de l'autre sexe et que vous vous retrouviez subitement devant un de ses représentants !

Acte 11# – Quel est le personnage que tu préfères mettre en scène ? Quel est le personnage que tu aimes le moins ?
Mon préféré, je crois bien que c'est Sibel, pour son amitié avec Aylin et ses disputes avec Aslan. Elle a un caractère fort et ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle est rigide et raisonnable, mais a gardé son côté enfantin qui lui laisse une spontanéité étonnante. Elle se donne à corps perdu pour ceux qu'elle aime, mais sans perdre la tête. Elle me fait beaucoup rire !
Celui que j'aime le moins, c'est plus difficile. En fait, quelque part, je les aime tous pour des raisons différentes. Peut-être Ealeth est-il trop mou, trop apitoyé, mais j'aime quand même son dévouement absolu et sa part sombre. 

Suite au prochain épisode ! ;) 



4 commentaires:

  1. Roooohhh ! Un pokémon renard dont j'ai oublié le nom ! C'est krômeugnon !
    Et sinon, j'aime beaucoup ta réponse sur les personnages (sauf pour le physique, Alsan a les yeux verts ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais plus son nom non plus mais je l'adore ^^
      J'aime que tu aimes ma réponse sur les personnages ;) (Et oui, quelques éléments physiques sont très nets, le reste en revanche... Je viens de découvrir que Sibel avait les yeux marron pailletés d'or. J'aime bien, je vais garder ^^)

      Supprimer
  2. Les traits de caractères qui évoluent en cours de projet, je connais aussi. Pas facile à gérer mais nécessaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut juste assumer le retravail après ^^
      Merci du passage :)

      Supprimer