mardi 27 septembre 2011

Des nouvelles du cycle - Phase II

Honte à moi, je délaisse un peu mon blog ces derniers temps... Qu'à cela ne tienne, me revoilà pour vous tenir au courant des avancées de La Couleur de l'aube !

Mes alphas hyper rapides m'ont fait un retour très complet en un temps record. La réception a été un peu assommante, mais pas surprenante : peu d'éléments m'ont étonnée au final, mais le fait de les expliciter et d'en discuter m'a aidé à trouver des solutions. Ce qui m'a fait paniquer, ç'a été le moment où je me suis dit : mais en fait, il y a des tas de choses qu'elles n'ont pas comprises ! Puis je me suis aperçue que ça ne me demanderait pas de tout réécrire, ce sont même plutôt des changements mineurs qui me permettront d'expliciter le contexte.

Bref, je suis passée en phase II hyper motivée, et me voilà prête à affronter la phase des corrections. Et pour commencer sur les chapeaux de roue : ajoute d'un prologue et réécriture (deux fois de suite) du chapitre 1 : je crois que j'ai enfin trouvé la trame qui me convenait ! Il restera les derniers réglages mais pour la forme, je crois que c'est enfin mieux. J'attends les avis de mes alphas :)

Quant aux nouvelles, j'ai eu trois réponses négatives, renvoyé les nouvelles ailleurs, écrit d'autres nouvelles et... Bref, ça bouge pas mal ^^

A bientôt !

dimanche 11 septembre 2011

Elle est là !

Ça y est elle est en ligne !

De quoi je parle, demanderez-vous ? De la fiche de La Couleur de l'aube sur le site officiel de CoCyclics.

Ce n'est pas grand chose a priori, mais ça veut dire une chose : ça y est, je l'assume et je le revendique. Ça y est, je suis prête, quand le travail dessus sera terminé, à le porter devant les éditeurs et à le défendre. Cette fiche a un côté officiel qui me permet de me sentir auteur de façon plus légitime et d'y croire vraiment.

Donc si vous voulez un résumé de 4e de couv et une superbe biographie (hum), un petit clic par ici ! :)

lundi 5 septembre 2011

La couleur de l'aube - Extrait


Tu pointes le doigt vers le ciel. Il est sombre, d’un bleu presque noir, celui que j’ai aperçu le premier quand on m’a ôté mon bandeau.  Comme le reflet du soleil dans l’eau du bassin, des milliers d’étoiles scintillent dans le ciel, chuchotent entre elles, s’envoyant des signaux lumineux pour communiquer. Est-ce là l’énergie qui ressource Kalya ?
« Qu’y a-t-il ? Je ne vois rien qu’un ciel étoilé, comme on peut en voir chaque fois que la nuit est sans nuage. 
           Non, regarde mieux. Là-haut, un peu plus bas que la lune, à côté d’un groupe d’étoiles qui clignotent très rapidement.
           Il y en a une, isolée…
           N’as-tu pas l’impression qu’elle est un peu plus vive que les autres ?
           Elle a un beau reflet d’argent. Mais elle semble un peu triste. Peut-être n’a-t-elle plus assez d’énergie ? Crois-tu que les étoiles meurent ?
           Je pense plutôt que ce sont des astres très sages, gardiens de la sérénité de la nuit et de la vie des hommes. Ce sont elles qui recueillent nos pensées nocturnes, elles qui entendent les lamentations des amants séparés ou les gémissements du couple qui s’unit. Mais comme les sages, il peut venir un jour où elles disparaîtront, laissant la place à de jeunes étoiles pleines de vie, qui auront tout le temps de recueillir leur savoir. »