mardi 19 septembre 2017

Pssst, tu te souviens que tu as un blog ? (#tropdechosesdansmavie)

- Un quoi ? Un blurb ? Un bogue ?
- Un blog. Tu sais, ce truc où tu annonces tes sorties, tu racontes ta vie et, des fois, tu réfléchis à l'écriture et au métier d'auteur ?
- Ah oui ! J'adore écrire dessus !

OK, je vous accorde que, cette année, ça ne se voit pas beaucoup. Mais je ne vous oublie pas, la preuve : COUCOU me voilà !





Et donc, pourquoi je ne passe plus par ici ?
C'est simple : il se passe trop de choses dans ma vie.

Côté pro, bien sûr, l'été est toujours très chargé en tant que freelance, on reçoit beaucoup de projets quand les clients partent en vacances, parce qu'ils ont tendance à boucler les dossiers en cours avant de partir. Je travaille en moyenne deux à trois fois plus en juillet/août/septembre que les autres mois (avec un autre pic à Noël), ce qui ne me laisse pas beaucoup de temps et d'énergie pour autre chose.
D'autant que j'ai commencé à travailler comme éditrice sur des supports pédagogiques de Gallimard, entre deux romans ; ça change !




Côté perso aussi, ça bouge beaucoup, puisqu'il se trouve que cette année, j'ai un déménagement (à l'automne) et un mariage (au printemps) à préparer. Donc au lieu de travailler quand je ne travaille pas, je fais de la paperasse, je traîne sur les blogs comme Mademoiselle Dentelle et je regarde les robes de mariée avec des étoiles plein les yeux (en me retenant très fort de commander tout de suite cette siiii jolie déco que j'ai repérée mais que je ne veux pas avoir à déménager en plus du reste. Gniiih !).




Tout ça fait que je n'ai pas écrit une ligne depuis le mois de juin ; j'attends mes corrections d'Erreur 404 (entre les mains de mon éditrice) et le prochain chapitre de "Roman Mystère" (entre les mains de Cindy). J'ai quelques voix qui commencent à se faire entendre dans ma tête, mais pas encore le début de la moindre idée de ce que je vais en faire... Muse est un peu trop distraite pour me filer une idée (elle se venge sur les origamis et les cartons de déménagement).
En revanche, j'ai quand même quelques nouvelles, puisque Quelques pas de plus est sélectionné aux prix des Hallienales, HandiLivre et Book'teen ! Les chroniques me font chaud au coeur, et j'ai hâte de vous revoir aux salons de l'hiver pour le dédicacer (les Hallienales à Lille le 8 octobre, et Montreuil en décembre).

En bref : je ne suis pas beaucoup là, et je ne sais pas si ça va s'arranger, mais vous me manquez, alors je vais essayer quand même !
À très vite les amis !




lundi 22 mai 2017

Focus sur... les Imaginales 2017




Les Imaginales sont toujours un moment fort de l'année, l'un des salons les plus chers à mon coeur. Et 2017 n'a pas fait exception !
Cette année encore, j'ai eu la chance d'être invitée pour parler de mes romans, pour mon plus grand bonheur.
Retour sur quatre jours de folie, de l'autre côté de la table !


Photo : ActuSF


Jeudi : je prends le train, excitée comme une gamine la veille de Noël. J'ai bien du mal à travailler et lire le manuscrit en cours tellement j'ai hâte d'arriver.
Et enfin : après deux heures de train, une heure de voiture et quelques minutes à l'hôtel le temps de me préparer, je suis sur le festival !
Il y a déjà beaucoup de monde, surtout des classes de collégiens et de lycéens, et, à peine assise, je commence à dédicacer. Je reste là deux heures, pendant lesquelles je retrouve aussi Rod Marty, Carina Rozenfeld et ma chère Cindy Van Wilder, mes voisins de dédicace. Une équipe Scrineo en force (d'autant qu'Aurélie Wellenstein n'est pas loin non plus, mais trop réclamée pour que j'aie le temps de la voir ce jour-là), qui participera très fortement à la bonne humeur de weekend et me vaudra de beaux fou rires !
17h : on m'attend pour ma première conférence. Le temps de trouver le tout nouveau Magic Mirror 3 en compagnie de Samantha Bailly tout aussi perdue que moi, et nous voilà à discuter sur les récits dystopiques (ça va devenir ma spécialité ^^). Il y a aussi Johan Heliot et Andri Saer Magnassen, que je ne connaissais pas et qui me donne sacrément envie de lire LoveStar

De gauche à droite : Samantha Bailly, Johan Heliot, notre modérateur, votre serviteuse, Andri Snaer Magnasser et son traducteur.
On parle compréhension du monde, utopies impossibles et besoin d'espoir dans la société actuelle.
Si ça vous intéresse, vous trouverez un extrait Youtube (dans lequel je présente I.R.L. en parlant liberté et société) et le podcast de l'intégralité de la conférence en suivant ce lien : Conférence sur les récits dystopiques.





De retour à la Bulle du Livre, je récupère Cindy toujours en train de dédicacer, Carina, Rod, Silène Edgar que je suis bien contente de retrouver, Stéphane Pavanelli (auteur NumerikLivres) et Maëlig Duval (L'Après-Dieux, chez Griffes d'Encre, un très beau roman) que je n'ai pas vue depuis une éternité, pour aller manger au calme, en terrasse.
Ca fait du bien d'avoir le temps de les retrouver et de discuter loin de l'agitation du festival ! On mange bien, on parle beaucoup, on rit au moins autant, on dit quelques trucs intelligents et beaucoup de bêtises.
Et il est temps d'aller se coucher, déjà, car il nous reste 3 jours à tenir et que le rythme est très intense.
Vivement demain !

Vendredi : la journée commence dès le petit déjeuner, pendant lequel je croise Rod et Loïc Henry, de la team Scrineo. On parle déjà projets et écriture (et mauvais temps, aussi, parce qu'il pleut et il fait froid.). 
10 heures : coucou la Bulle du Livre ! Enfin, j'ai l'occasion de féliciter Aurélie Wellenstein de vive voix pour son Coup de Coeur du festival. J'avoue être émue et fière de voir cette belle réussite : être éditrice, ça donne parfois beaucoup d'émotion ! 
P'tite Elfe en profite pour immortaliser la fine équipe (il manque Cindy qui était en conférences).

De gauche à droite : Rod Marty, Carina Rozenfeld, votre serviteuse et Aurélie Wellenstein (et la pancarte de Cindy Van Wilder en bas)

Encore quelques dédicaces, et zou ! C'est parti pour ma deuxième (et dernière) conférence. J'adore le thème (Vive la vie ! Récits durs, fins optimistes), alors j'avoue être un peu impatiente, pour une fois.
Je retrouve Charlotte Bousquet, Estelle Faye et Olivier Sillig au Magic Mirror 1, dans le froid et la bonne humeur. Et surtout le froid.

De gauche à droite : Stéphanie Nicot (modératrice), Estelle Faye, Charlotte Bousquet, Olivier Sillig et votre serviteuse
Cette fois, je parle surtout de Quelques pas de plus, et notamment du handicap invisible puisque je n'ai pas eu besoin d'aller chercher la dureté du monde très loin dans l'imaginaire. Il m'a semblé énoncer une évidence, pourtant plusieurs lecteurs sont venus me voir ensuite, émus, pour me remercier de ce que j'avais dit pendant la conférence... et m'ont beaucoup émue aussi, du coup. J'en ressors plus convaincue que jamais qu'il faut parler de ce sujet, et déterminée à porter mon roman en ce sens. 
Un moment qui restera important dans ma vie d'auteure. Vous pouvez le retrouver sur le site d'ActuSf, ainsi que dans l'extrait vidéo de la conférence (à partir de 4'40") :






En direction du déjeuner, en tombe sur Barbara Bessat-Lelarge (éditrice Castelmore et amie) tout fraîchement descendue du train ; on en profite pour l'embarquer à déjeuner, et j'en suis bien contente parce qu'après ça, on se croisera à peine de tout le weekend.
Réjouissances, rires, bonne bouffe. Ca vous rappelle quelque chose ?

Retour à la Bulle du Livres pour une après-midi intense en dédicaces et en émotions. Je suis comblée de cadeaux par les lectrices qui me font rougir jusqu'aux oreilles, je distribue des câlins à tours de bras et j'ai mal aux joues à force de sourire.
Une mention toute spéciale à Clémence/Livana qui nous offre, à Cindy et moi, des dragons kawaii assortis à nos couvertures respectives, et qui deviendront les mascottes du weekend. 



Ils sont pas trop mignons ? J'ai dû me battre pour empêcher qu'on nous les vole ! (Rod Marty songeait aussi à en décapiter un pour l'assortir à son univers. Vandale.)

Le temps d'une pause, je mets ma casquette d'éditrice pour un excellent rendez-vous de travail avec Cindy et Jean-Paul Arif sur La Lune est à nous, le roman de Cindy à paraît chez Scrineo à la rentrée.
J'arrive aussi à arracher Lise Syven et Silène Edgar à leurs fans le temps d'un café avec la team des copines presque au complet (il ne manque que Nadia Coste à qui on pense bien fort). Que ça fait du bien de nous retrouver !

Dans l'après-midi, je croise Paola Grieco, mon éditrice de Gulf Stream ; je lui parle un peu d'Erreur 404 que je viens de terminer et elle m'annonce une bonne nouvelle... La date de publication a été avancée de plusieurs mois, il devrait paraître au printemps 2018, soit dans un an !

Quelques dédicaces plus tard, j'embarque (un peu à la dernière minute) pour le speed-dating auteurs/éditeurs : je passe de celle qui pitche son roman à celle qui écoute les pitches des auteurs en quelques minutes, et le contraste est un peu rude, la fatigue commençant à se faire sentir.
Mais, bien vite, je me remets dans le bain et je suis ravie de voir des jeunes auteurs motivés, qui défendent leur projet avec passion et qui écoutent nos remarques avec intérêt. On est d'ailleurs trop bavards avec Jean-Paul, et on dépasse largement le temps imparti. Oups !

On arrive en retard au dîner officiel des auteurs, où on rejoint la table de Patrick Mc Spare, Olivier Sillig, Rod, Emilie Mathieu (attachée de presse Scrineo) et bien sûr Cindy. Un repas convivial où on s'amuse du choc des générations, des références des uns et des autres, et de plein d'autres choses que j'ai déjà oubliées.
A la sortie, Lise m'attrape avant que j'aille me coucher pour aller au Bougnat, où je retrouve entre autres Andri Magnassen. On reparle un peu de notre conférence commune, il me parle de ses autres romans, s'intéresse aux miens ; le tout dans un anglais qui me fait de plus en plus défaut à mesure que l'heure tourne et que mon cerveau se déconnecte. Ce qui ne l'empêche pas de me donner envie de tout acheter.
J'ai juste assez d'énergie pour papoter un peu avec les auteurs Thomas Andrew, Sebastian Bernadotte (que je rencontre pour la première fois) et Carina, avant que je renonce et que je retrouve mon lit. 
C'est qu'il nous reste encore deux jours à tenir !

Samedi : journée de dédicaces intense, je passe le plus clair de mon temps sur ma chaise, en compagnie des copines, de nos super libraires et des lecteurs qui défilent, pour mon plus grand bonheur (même si la fatigue commence à se faire sentir et que j'ai l'impression de ne pas être assez alerte pour eux, mille excuses si vous l'avez ressenti.)


Moment fort de la matinée : Francis Berthelot, mon auteur préféré de tous les temps, mon dieu de l'écriture, le seul dont je sois vraiment fan, qui me dit qu'il n'achète jamais de romans en salon, mais qu'il va faire une exception cette fois-ci. Et qui vient m'acheter La Couleur de l'aube, mon tout premier roman, pour mon plus grand bonheur (et mon plus grand stress !).
Francis si tu passes par là : tu es formidable !

A midi, déjeuner de travail pour Scrineo (je n'en dis pas plus, c'est encore top secret), et le soir, en plus de l'équipe habituelle, Francis, Thomas, Sebastian et mes chères blogueuses Calladhiel et Erell se joignent à nous pour le dîner. Une soirée des plus chaleureuses, malgré l'heure d'attente dans le froid pour avoir une table !
Dans la soirée, je croise enfin Estelle Faye, qui me dit que mes romans aident les adolescents à réfléchir sur le monde qui les entoure et leur donnent des clés pour le comprendre. Je suis donc rouge comme une tomate au moment de rentrer dormir (heureusement, il fait nuit).

Les copines et les lectrices m'ont beaucoup gâtée cette année !!!

Dimanche, le réveil pique mais le petit déjeuner avec Gilwen, Erell, Calladhiel et Rod aide à se mettre en route. La journée est plus calme, le rire de Cindy (partie la veille) me manque déjà, et je peine à rester alerte, malgré le bonheur renouvelé de dédicacer mes ouvrages.
Dernier café avec Lise, je pense avoir une demi heure pour ranger mes affaires et dire au revoir à tout le monde mais je reçois un coup de fil en urgence : on a oublié de me prévenir que l'horaire du départ a été avancé et que j'ai déjà un quart d'heure de retard. A cause de moi les copains risquent de louper leur avion !
Je pars en catastrophe, désolée de n'avoir pu dire au revoir à personne, mais contente d'avoir au passage un poutou de Jean-Claude Dunyach que je n'ai pas vu du salon, et de découvrir Olivier, illustrateur. Sans compter le plaisir de roupiller au son de la voix de Lise.
Notre chauffeur étant merveilleux, il parvient à rattraper le retard et tout le monde a son train ou son avion.

Mon plus grand regret : ne pas avoir eu le temps de remercier comme il se doit l'équipe de libraires, qui a été au top pendant tout le weekend, et qui aurait bien mérité un câlin général !

Je conclurai ce long compte-rendu par un immense MERCI à tous, lecteurs, éditeurs, blogueurs, auteurs, j'en passe et des meilleures (ouh la rime de foliiie !), pour ce festival qui fut, comme chaque année, un moment riche en rires, en émotions et en bonnes nouvelles.
Je compte déjà les jours jusqu'à l'an prochain !

 
PS : un grand merci à tous les contributeurs pour ces photos, vu que je n'en ai personnellement pris aucune, et que ma caméra est piteusement restée à l'hôtel pendant tout le festival, faute de trouver le temps de m'en servir ^^

lundi 6 mars 2017

Quand "Quelques pas de plus" est né

Voilà, ça fait deux ans.
Deux ans aujourd’hui que Quelques pas de plus a commencé à germer.

La plupart de mes romans trouvent leur source dans une discussion. Lui, il est né dans un geste.
Un pivot sur le pied droit, une retombée sur le pied gauche qui, dans l’enthousiasme, est prise un peu trop sur le côté.
La cheville qui flanche.
Mon corps qui heurte le sol.
La douleur, très vive, soudaine.
La vague conscience que, autour de moi, la vie continue sans m’attendre.




Elle aura continué deux ans. 
Deux ans de souffrance, d’apprentissages, d’avancées, de rechutes, de petits bonheurs précieusement gardés pour surmonter le reste. Deux ans d’algodystrophie, pour ceux qui veulent connaître ce vilain mot, même si au fond ce n’est pas lui qui importe - seulement la douleur.
Deux ans pendant lesquels, de ma cheville, Quelques pas de plus est progressivement remonté à mes pensées entre deux crises, pour former l’embryon d’un roman.
Je l’avais promis : ma prochaine héroïne paierait pour chaque pas à béquille, pour chaque regard plein de pitié, pour chaque journée passée enfermée. Je ne savais pas encore comment, mais elle paierait !


Spoiler : finalement je lui ai épargné l'IRM. Elle a eu pire. ^^




Le moyen, c’est au bout du monde que je l’ai trouvé. Quelque part entre San Francisco et Monument Valley ; dans les roches rouges, roses, orangées, violettes, bleues même, que mes béquilles ont foulées les unes après les autres. Un voyage qui a été le coup de pied donné au fond de l’eau pour crever la surface.



On admire le look "Warrior du désert" ^^



C’est seulement quand j’ai commencé à aller mieux que le roman s’est frayé un chemin jusqu’à mon coeur. Il s’y est lové, discrètement d’abord, puis avec une force que je ne soupçonnais pas. Pendant les mois de son écriture, je me suis battue pour guérir - et, dans le même temps, je me battais pour partager ce que j’ai appris.
Car j’ai appris. À écouter mon corps, à le respecter même quand ça demande des sacrifices. Mais aussi, et surtout, à écouter les autres. Car, si j’ai souffert, ce n’est rien ; rien du tout par rapport à ce que j’ai pu voir pendant deux ans. J’ai découvert un monde dont j’ignorais totalement l’existence : celui des douleurs chroniques qui vous rongent sans se montrer, vous épuisent, vous laissent plus seuls que jamais avec vos problèmes. Celui des maladies et handicaps invisibles, que personne ne soupçonne, que moins encore comprennent.

C’est là que j’ai su que je devais écrire Quelques pas de plus. Un peu pour moi, oui, mais surtout pour tous les autres. Ceux qui n’ont pas la force, ou pas les mots pour en parler, comme c’était mon cas les premiers mois.
Si ces deux années m’ont apporté quelque chose de positif, c’est bien ce roman. J’espère qu’il permettra à d’autres d’être un peu mieux compris ou de comprendre un peu mieux.
Aujourd’hui, après avoir porté ma douleur si longtemps, après m’être battue contre elle, après avoir repris la danse malgré la peur de retomber, je suis prête à vous la livrer. Je vous offre mes quelques pas de plus, je les laisse s’envoler vers de nouveaux horizons, non pour les oublier mais pour les transformer.

De ces deux ans, je choisis de conserver ce qui m’a le plus frappée : le force de tous les héros invisibles.
J’espère que vous aussi, vous la trouverez au bout du chemin.




mercredi 1 mars 2017

Il court il court, l'écrivain...

Je donne quelques nouvelles sur les réseaux en ce moment, mais je délaisse honteusement ce blog !
Je me rattrape donc et fais un petit "résumé des événements précédents" pour janvier et février, qui ont été riches en nouvelles scripturales.


D'abord, j'ai eu plusieurs passes de corrections sur Quelques pas de plus, dont la dernière ce weekend... Ca y est, j'ai rendu mon BAT (Bon à Tirer), ce qui veut dire qu'il est parti en impression !
J - 2 mois et des brouettes... J'ai hâte !
En attendant, rendez-vous la semaine prochaine, le 6 mars, pour dévoiler la couverture. Une date très spéciale pour moi, qui fera l'objet d'un article ici-même.


Ensuite, j'ai écrit !
Beaucoup, même. J'en suis presque aux trois quarts du premier d'Erreur 404, mon prochain roman à paraître chez Gulf Stream en 2018. Je m'éclate comme une petite folle, je suis plus sadique que jamais, et je profite de cette euphorie du premier jet (d'ailleurs, étonnamment, je n'ai pas encore suivi mes phases habituelles, j'en suis restée à la toute première phase).
J'aurai beaucoup de travail après, comme d'habitude, mais ça fait du bien de retrouver un premier jet.


Enfin, j'ai repris le teasing.
Hé oui. 
Avouez que ça vous manquait !
Voici ce que les abonnés de la newsletter Scrineo ont reçu dans leur boîte mail... 
(clique pour agrandir !)




A très vite !

PS : Je récapitulerai très bientôt les salons où je serai présente ce printemps. :)

jeudi 9 février 2017

Nouveau contrat, nouvelle aventure !

Tadaaaaaa !

Je sors brièvement de ma retraite d'écriture pour vous annoncer la bonne nouvelle : un nouveau roman à paraître chez Gulf Stream en 2018... et une auteure contente !



A très vite pour plus d'infos !


Edit : je viens de m'apercevoir que ce blog existe depuis 6 ans tout pile... pfiou, déjà ! Qu'est-ce que j'ai pu en raconter des bêtises, par ici ! :)

mardi 3 janvier 2017

Objectif 2017 : c'est parti !

Bonjour à tous, 
Et d'abord, une excellente année 2017, pleine de projets, de sourires et de bonne humeur ! 

Comme d'habitude, après avoir dressé le bilan (pas si mal) de 2016, il est temps de me fixer des objectifs pour 2017. Pas question ici de faire de l'exercice ou de mieux manger, mais plutôt de faire le point sur les projets en cours et de déterminer des priorités pour l'année à venir, si possible réalistes (mais je suis une grande optimiste). 
Bref : on va parler romans !

C'est parti.



Casquette d'auteure

* Commençons par le commencement : en 2017, il y aura la sortie de "Quelques pas de plus" et j'ai bien l'intention de bichonner ce roman en terme de communication. Il s'éloigne de ce que j'ai déjà fait, a un thème plus contemporain, plus dur aussi, et est à la fois plus léger ; bref, j'espère qu'il vous plaira autant que les autres. Et donc, je passerai du temps à en papoter avec vous, sur le net ou sur les routes !
D'ailleurs, si vous les avez manqués, des extraits sont disponibles sur le blog :)
* Mon objectif prioritaire qui devrait me prendre le plus gros de cette année en terme d'écriture, c'est #NouveauRoman. Je l'ai tout juste commencé (un chapitre, pour être honnête), j'ai une deadline serrée (car, oui, il a déjà un éditeur, je vous en parlerai plus quand ce sera signé), il m'obsède depuis déjà plusieurs mois et je sens que je vais m'éclater à l'écrire. Je reste dans un univers connu tout en changeant de registre... Bref, surprises au programme, pour vous comme pour moi !
* En parallèle, j'aurai bien sûr le #RomanMystère co-écrit avec Cindy, qui s'intercalera entre les chapitres et les corrections éditoriales. Gérer les deux de front promet d'être complexe (j'ai lamentablement échoué pendant que je finissais d'écrire "Quelques pas de plus" en juin dernier, j'espère faire moins pire cette année). Attendez-vous à entendre Cindy râler que je lui dois un chapitre ^^
* Enfin, j'aimerais retrouver un éditeur pour mon petit "Secret des Bois-Noirs" :)

Une année ambitieuse donc, parce que deux romans en même temps, ça va être chaud, on ne va pas se mentir. Heureusement, je ne suis pas toute seule pour le 2e ^^ 
J'espère tenir tous les délais !

Casquette d'éditrice

* Mon gros enjeu va être de réussir à gérer les coups de bourre pour ne pas finir sur les rotules, maintenant que j'arrive à gérer les coups de mou sans angoisser pour la suite. Et prendre un peu plus de vacances.
* Autre enjeu : j'ai réussi à gérer la pile de manuscrits cette année, moins à trouver du temps pour lire. Donc : retrouver du temps pour lire sans me laisser déborder par la pile de manuscrits pour autant. Ce qui, soyons honnêtes, n'est pas le plus simple de mes objectifs. 
Je me suis même inscrite à 30 livres sur le challenge Goodreads (heureusement que je pourrai rentrer les bouquins du boulot, vu que les manuscrits ne comptent pas ! ^^).

Quand je pars en vadrouille

Je vais continuer à essayer de gérer le rythme des salons tranquillement, et ne pas en faire plus d'un par mois pendant les saisons "fortes". Il me faut du temps pour m'en remettre côté fatigue (ma cheville a dû laisser quelques traces derrière elle) et, même si j'adore ça, je dois faire attention si je veux garder assez d'énergie pour l'écriture ;)
Je ne peux pas encore annoncer de dates, mais, promis, il y en a au printemps ! J'ai une sortie à honorer comme il se doit :)

Et pour le reste ?

* Conserver ce blog et la chaîne YouTube et les alimenter tous les mois, mais j'arrête de me mettre des objectifs de ce côté : je ne les tiens jamais de toute façon. ^^
Donc : écrire ou parler quand j'en ai envie, et laisser traîner si je n'ai pas d'inspiration ou de temps. C'est comme ça que je prends plaisir à faire ce blog depuis tout ce temps, et il est temps de l'assumer. J'espère que ça vous conviendra toujours !
* Cette année, je veux pouvoir sauter et courir de nouveau, pour enfin pouvoir dire "je suis guérie". Je veux publier mon roman de boiteuse et laisser tout ça derrière moi. 
* J'ai envie de jouer, aussi, parce que je l'ai pas mal fait cette année et je découvre des merveilles. Encore, encore !

Conclusion : je n'ai plus qu'à trouver un retourneur de temps, ou à voler un des clones de Cindy.
Mais quand je vois tous ces projets, que je tienne les délais ou pas, je m'en fiche : je suis heureuse. Tout ça, c'est que du bonheur ! (Et de la fatigue.) (Un peu quand même.) (On sent que je sors de vacances non ? ^^)


samedi 31 décembre 2016

2016, le bilan !

Bonjour à tous !
Comme chaque fin d'année, c'est l'heure de reprendre mes objectifs 2016 et de faire le bilan, avant de vous souhaiter un excellent réveillon.
Prêts ?

Casquette d'auteure

* Mon objectif premier est de boucler le fameux #projetsecret pour les éditions PlayBac, car je dois rendre une première version incessamment sous peu et une version définitive fin mars ! J'ai bien avancé (j'en suis à ma 3e relecture), mais il y a encore quelques gros changements à faire. Donc, du boulot en perspective dans les prochaines semaines !
Fail
Bon, ça commence mal : ce projet est finalement tombé à l'eau. Il dort dans un tiroir, a milieu de sa 3e relecture, et végète tranquillement.

* Ensuite, en avril, il y aura bien sûr la sortie d'IRL, que j'attends avec une grande impatience... J'ai bien l'intention de mettre le paquet sur la comm', et j'ai super hâte de voir comment vous allez accueillir mon petit gros dernier ! 
Check
Là par contre, c'est bon ! Cette sortie était géniale, je n'aurais pas pu rêver mieux. Merci, merci, merci pour votre enthousiasme à tous, car tout ça c'est quand même grâce à vous !

* Dans les mois suivants, je compte écrire un nouveau projet de Young Adult, nom de code A la petite cuillère, dont je vous ai déjà brièvement parlé sur le blog. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que j'ai promis de faire souffrir ma prochaine héroïne et de lui faire passer tout le roman en boitant... C'est toujours d'actualité, et je peux vous dire qu'elle va en baver :)
Si tout va bien, ce roman sera contemporain, ou presque ; je change donc de registre par rapport à mes dystopies ! Un nouveau défi en perspective.
Et il faudra aussi lui trouver un éditeur !
Double check !
Vous en avez largement entendu parler : ce roman est écrit et sortira au mois d'avril sous le nom de "Quelques pas de plus" aux éditions Scrineo. Pour ceux qui l'auraient manqué, un extrait est disponible dans le sujet précédent. Bonheur, donc ! :)

Notez que deux autres romans se sont invités au programme : le #RomanMystère co-écrit avec Cindy et un #NouveauRoman que je commence tout juste. Une année productive en terme d'écriture, même si je n'ai pas vraiment suivi les objectifs de départ ^^


Casquette d'éditrice

* Mettre en oeuvre les nouvelles opportunités qui s'offrent à moi en ce début d'année, et voir où ça peut mener.
* Continuer à développer mon activité.
* Publier de nouveaux projets chez Scrineo.
A ce propos, je vais essayer de moins me laisser dépasser par la lecture de manuscrits que l'an dernier, maintenant que je rattrape enfin le retard pris au printemps et cet été.
Check
Mon activité s'est développée, j'ai publié des romans de Loïc Leborgne et Carina Rozenfeld en plus de celui d'Aurélie Wellenstein, signé un projet avec Cindy Van Wilder, et d'autres en préparation. Et j'ai rattrapé mon retard de lecture (même si Montreuil a bien fait remonter la pile ^^) !
Une très bonne année de ce côté-là, en somme.

Quand je pars en vadrouille

Je croise très fort les doigts pour que ma santé me permette de faire pas mal de salons ce printemps, parce que vous me manquez !Si tout va bien, vous pourrez me voir au Salon du Fantastique de Paris en février, au SDL en mars, à Grésimaginaire et à Montrouge en avril, et aux Imaginales en mai.
Check
Ce fut folklo, mais j'ai fait tous ces salons avec mes petites béquilles (sauf Montrouge). Et en prime : les Halliennales, les Utopiales, et Montreuil !!!
Une excellente année côté salons.

Et pour le reste ?

* J'aimerais réussir à faire deux ou trois articles par mois sur le blog, et surtout reprendre les articles de fond sur l'écriture.
Fail
Je n'ai pas tenu le rythme. J'ai repris quelques articles de fond, mais je n'arrive pas à être régulière sur le blog. D'autant que j'ai lancé ma chaîne YouTube, ce qui me prend du temps aussi. ^^
Peut mieux faire, donc !


* Côté lecture, j'aimerais aussi trouver du temps pour lire des romans pour moi. Je vais réinstaurer ma règle 3 manuscrits / 1 livre perso dès que j'aurai fini de rattraper mon retard.
Fail
J'ai réussi à lire un peu plus de livres perso ces dernières semaines mais, globalement, j'en ai quand même lu très peu en dehors du boulot et des manuscrits. Je cherche encore un moyen de composer avec tout ça tout en me gardant du temps de lecture.
En revanche, j'ai pas mal joué et regardé des séries. Ca, c'est cool. ^^

Conclusion : une année plutôt productive et positive malgré quelques revers, surtout grâce à la sortie d'#IRL qui a été plus qu'incroyable ! Et qui continue de l'être. J'espère que mon prochain roman vous plaira tout autant ;)
Une année de rémission, aussi, pour ma cheville, et ça, ça reste ma plus grande victoire.

Il me reste à vous souhaiter un excellent réveillon et une très bonne année 2017... et on se retrouve bientôt pour les objectifs de cette nouvelle année !